•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

#Çavabienaller : les arcs-en-ciel prolifèrent dans les fenêtres de l'Est-du-Québec

Décoration d'arc-en-ciel dans une fenêtre.

Une maison à Carleton-sur-Mer

Photo : Radio-Canada

Alexie André Belisle

Des dessins d’arcs-en-ciel avec le mot-clic #çavabienaller se multiplient aux fenêtres des foyers québécois. Lancé dans le contexte de la pandémie de la COVID-19 et des mesures d'isolement qui en découlent, ce mouvement s'est étendu jusque dans l'Est-du-Québec.

Maison avec dessin d'arc-en-ciel.

Maison de Rimouski

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger


Message d'espoir pour petits et grands

Le mouvement, très populaire en Italie sous le mot-clic #andratuttobene, gagne en ampleur dans la province. L'enseignante et mère Sarah Servant a elle aussi décoré sa maison en Gaspésie.

Une maison bleue décorée aux couleurs de l'arc-en-ciel.

La maison de Sarah Servant en Gaspésie

Photo : Sarah Servant, blogue Mama Gaspésie

Pour elle, il s'agit d'une façon d'égayer les rues, dans une situation où tout le monde vit un peu d'isolement et beaucoup d'inquiétude, affirme-t-elle.

Je pense que si on se concentre un peu sur le positif et qu'ensemble, on se dit qu'on va passer à travers la vague avec espoir et dans le bonheur, on peut essayer de combattre une forme d'anxiété et d'isolement.

Sarah Servant, enseignante et mère

Mouvement présent de Matane à Sept-Îles

Qu'on utilise de la peinture faite pour les vitres ou que l'on dessine sur le papier, l'activité occupe les enfants, affirme l'enseignante.

Collage de deux maisons décorées d'arcs-en-ciel.

Maisons décorées à Matane

Photo : Radio-Canada / Catherine Poisson

On peut vraiment faire quelque chose d'intéressant avec les arcs-en-ciel. On peut même parler des couleurs complémentaires, primaires, secondaires. On peut même faire un peu de mathématiques en faisant le décompte des arcs-en-ciel qu'on trouve, estime Sarah Servant.

Deux maisons décorées avec des arcs-en-ciel.

À gauche, à Baie-Comeau et à droite, à Sept-Îles

Photo : Radio-Canada


Une muraille à Port-Cartier

Un résident de Port-Cartier a décidé de joindre le mouvement en grand. Patrick Paulin a sculpté puis coloré un imposant arc-en-ciel dans la neige, devant sa demeure de la rue Tibasse.

Ça va bien aller! Je pense qu'avec les gouvernements qu'on a, surtout au provincial, c'est sous contrôle je pense. Si on les écoute, ça va bien aller, estime-t-il.

Un homme devant un arc-en-ciel peint dans la neige.

Patrick Paulin voulait lancer un message d'espoir aux habitants de Port-Cartier.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Il faut pas céder à la panique. C'est sûr que ça change nos vies, puis c'est un peu triste... Mais je pense qu'on va s'en sortir.

Patrick Paulin, résident de Port-Cartier
Une maison avec un dessin d'arc-en-ciel accroché dans une fenêtre.

À Rimouski les maisons sont nombreuses à être parées d'arcs-en-ciel.

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

Avec les informations de Marc-Antoine Mageau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !