•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des médecins appellent à des mesures plus strictes contre la COVID-19

La plage d'English Bay est remplie de gens, dont certains sont rassemblés en groupe.

Les Vancouvérois ont continué à se rassembler en grand nombre sur les plages urbaines, samedi, malgré les recommandations des autorités.

Photo : Radio-Canada

Timothé Matte-Bergeron

Des médecins qui travaillent dans les hôpitaux les plus achalandés de la région de Vancouver demandent au gouvernement de la Colombie-Britannique d’ordonner la fermeture de tous les commerces qui offrent des services non essentiels, pour ralentir la propagation du coronavirus.

Le médecin en chef de l’Hôpital Royal Columbian de New Westminster, Gerald Da Roza, est l’un de 200 professionnels de la santé qui ont signé une lettre adressée à la médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry.

Nous allons voir le nombre de cas augmenter exponentiellement.

Dr Gerald Da Roza, Hôpital Royal Columbian

La lettre appelle à la fermeture de tous les commerces non essentiels dans la province, tels que les magasins de vêtements. Elle réclame aussi une application plus ferme des règles de distanciation sociale, notamment sur les plages et dans les parcs parfois encore bondés dans le Grand Vancouver.

Gerald Da Roza affirme que l’Hôpital Royal Columbian a déjà accueilli plusieurs patients atteints de la COVID-19, ce qui a nécessité de dégager et réorganiser deux salles, dont une consacrée aux soins intensifs.

Dans son point de presse, samedi, la médecin hygiéniste en chef, Bonnie Henry, s’est dite d’accord avec le message véhiculé dans la lettre, et a ajouté que les actions prises par la province sont en phases avec les demandes des médecins.

Elle a ordonné samedi la fermeture des commerces fournissant des services personnels, ce qui inclut les salons de coiffure et les salons de massage. Cette mesure s’ajoute aux restaurants, qui ne peuvent plus accueillir de clients à leurs tables depuis vendredi.

Un groupe d'adolescents sur la plage, près d'un tronc d'arbres couché dans le sable.

Des groupes continuaient à se former, samedi, sur la plage d'English Bay, à Vancouver.

Photo : Radio-Canada

Des plages urbaines bondées

De nombreux emplacements populaires auprès des habitants de la région de Vancouver ont récemment fermé, dont le pont suspendu de Lynn Valley et la randonnée de Quarry Rock, dans le district de North Vancouver.

Mais les plages urbaines de Vancouver, comme celle de Kitsilano ou d’English Bay, continuaient, samedi, d’être visitées en grand nombre.

C’est comme un défilé sur le Seawall, lance Heather Johnston, une Vancouvéroise qui vit près de l’île Granville.

Les gens amènent grand-maman et grand-papa avec le bébé dans la poussette, affirme-t-elle. De quoi ça aura l’air dans deux semaines? C’est ridicule.

Heather Johnston, vancouvéroise

Le ministre de la Santé, Adrian Dix, et la docteur Henry ont réitéré l’importance de ne pas se rassembler dans ce genre d’endroits fortement fréquentés.

Une affiche explique l'importance de la distanciation sociale sur une plage de Vancouver.

La Commission des parcs de Vancouver demande aux gens qui profitent des plages de garder une distance de 2 mètres entre eux.

Photo : Radio-Canada / Julie Landry

La Commission des parcs de Vancouver a annoncé, dimanche, que les installations de jeu extérieures, incluant les terrains de volleyball, de soccer et de baseball et les parcs de planche à roulettes, seront fermées jusqu’à nouvel ordre.

Aidez-nous s'il vous plaît à garder les plages sécuritaires et ouvertes, a écrit sur Twitter le directeur général de la Commission des parcs, Malcolm Bromley.

Un bulldozer retire les troncs d'arbre sur la plage d'English Bay, près du pont Burrard.

Les troncs d'arbres autour desquels se reposent normalement les gens sont retirés des plages pour décourager les groupes à s'y rassembler.

Photo : Radio-Canada / Julie Carpentier

L'organisme responsable de la gestion des parcs de Vancouver a aussi fermé les stationnements donnant accès aux zones les plus achalandées, dont le parc Stanley, les plages de Kitsilano et d'English Bay, ainsi que le parc Queen Elizabeth.

La Commission des parcs prend cette mesure parce que le public ne respecte pas suffisamment la distanciation sociale dans plusieurs parcs et plages, explique un communiqué.

La Colombie-Britannique comptait, dimanche matin, 424 cas confirmés de COVID-19, dont 10 mortels, selon l'Agence de la santé publique du Canada.

Notre dossier COVID-19 : les services ouverts ou fermés dans votre région

Avec des informations d'Andrea Ross et de Meera Bains

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Coronavirus