•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

7 cas confirmés de COVID-19 en Mauricie-Centre-du-Québec

Chargement de l’image

Un cas de COVID-19 a été recensé à Shawinigan.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Deux nouveaux cas de COVID-19 sont recensés en Mauricie-Centre-du-Québec, portant le total à sept.

Le CIUSSS Mauricie–Centre-du-Québec ne rapporte aucune hospitalisation et indique que toutes les personnes atteintes sont en quarantaine chez elles.

Les autorités de la santé régionales refusent de donner la ville ou la région administrative de résidence de ces personnes, craignant que leur identité soit compromise en raison du petit nombre de cas pour l'instant.

Le nombre total de tests effectués pour les quatre cliniques de dépistage de la région est passé d'une moyenne de 100 par jour en milieu de semaine à 170 par jour cette fin de semaine. La capacité est de 800 à 1000 tests par jour.

De plus, le CIUSSS a bon espoir que les tests de dépistage réalisés ici pourront bientôt être analysés à Trois-Rivières, tel qu'annoncé. Les dirigeants visent la fin de la semaine ou le début de la semaine prochaine, un processus qui prend moins de temps que prévu.

Actuellement, une personne qui subi un test attend en moyenne de quatre à cinq jours avant de recevoir son résultat. Ces longs délais s'expliquent par le fait que les tests de dépistage sont présentement analysés dans un des quatre centres hospitaliers universitaires (CHU) de la province.

Les critères de dépistage vont également être élargis dès demain. Des personnes qui ne reviennent pas nécessairement de voyage ou qui n'ont pas été en contact avec quelqu'un qui revient de voyage pourront donc se soumettre à un dépistage.

Au Québec, ce sont maintenant 219 cas qui ont été détectés, dont 24 personnes hospitalisées et 13 patients aux soins intensifs.

Application de l'arrêté ministériel

Les dirigeants du CIUSSS MCQ n'ont pas l'intention de mettre en application unilatéralement l'arrêté ministériel annoncé samedi par la ministre de la Santé, Danielle McCann. Cet arrêté permet notamment aux gestionnaires du réseau de la santé d'annuler des congés prévus et de refuser d'en accorder des nouveaux.

Le CIUSSS dit vouloir collaborer avec les syndicats dans sa mise en application et a même prévu une rencontre lundi avec les quatre présidents des syndicats représentant les travailleurs de la santé pour en discuter.

Nouvelles mesures

Le gouvernement a demandé dans son point de presse quotidien aux travailleurs en éducation, actuellement en congé forcé, d'aller prêter main forte aux travailleurs du milieu communautaire.

De plus, pour freiner la propagation, le gouvernement ordonne la fermeture de tous les centres commerciaux, salles à manger des restaurants et salons de coiffure et d'esthétique jusqu'au 1er mai et ce, dès minuit.

La fermeture des écoles est également prolongée jusqu'à cette date.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !