•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les écoles et les centres commerciaux du Québec fermés jusqu'au 1er mai

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Un centre commercial désert.

Le reportage de Sébastien Bovet.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

Pour freiner la propagation du nouveau coronavirus, Québec prolonge la période de fermeture des écoles et des services de garde de la province jusqu'au 1er mai et ordonne la fermeture des centres d’achats, des salons de coiffure et d'esthétique ainsi que des salles de restaurants.

C'est ce qu'ont annoncé dimanche le premier ministre, François Legault, le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, et le directeur de la santé publique, Horacio Arruda.

Les mesures qu’on a prises dans les 10 derniers jours ont un impact et vont se faire ressentir. À ce stade, il faut aller plus loin. Il faut intensifier nos mesures, a dit le premier ministre, François Legault.

À partir de lundi, tous les centres d’achats, les salons de coiffure et d'esthétique ainsi que les salles de restaurants devront être fermés, et ce, jusqu'au 1er mai. Les restaurants sont encouragés à continuer d'offrir les commandes pour emporter.

Les épiceries, les pharmacies et les succursales de la Société des alcools du Québec (SAQ) demeurent ouvertes.

Chaque geste qu’on pose pour réduire le nombre de contacts physiques va limiter la contagion et sauver des vies. Plus vite tout le monde suivra les consignes, plus on sauvera des vies.

François Legault, premier ministre du Québec

Le premier ministre a défendu la décision de fermer les centres d'achats, tout en gardant les succursales de la SAQ ouvertes. Je ne voudrais pas qu’il y ait une ruée vers les endroits où l’on vend la boisson, comme les épiceries. Je veux éviter le chaos. Il y aurait plus d’inconvénients à fermer les SAQ que de les garder ouvertes.

Écoles fermées tout le mois d'avril

Une élève du Séminaire des Pères Maristes à Québec qui écoute son enseignant sur une tablette électronique pendant qu'elle réalise des exercices.

À Québec, le Séminaire des Pères maristes a mis en place des salles de cours virtuelles. Le ministère de l'Éducation promet d'offrir sous peu des activités éducatives pour tous les élèves du Québec.

Photo : Radio-Canada

François Legault a par ailleurs confirmé que les écoles seront fermées jusqu'au 1er mai, afin de ralentir la propagation de la COVID-19.

À partir du 30 mars, le ministère de l'Éducation mettra en ligne un site qui proposera des activités pour les jeunes selon leur âge. Ces activités seront optionnelles. Puis à partir du 6 avril, les parents recevront par courriel ou par la poste une liste de travaux optionnels qui pourront être faits par les élèves à la maison.

Des capsules éducatives seront aussi mises en place par Télé-Québec.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Les élèves en congé forcé jusqu'au 1er mai

Les examens du ministère de l'Éducation sont annulés, a confirmé le ministre de l'Éducation. Les élèves n'auront pas à reprendre leur année scolaire.

S'il n'y a pas de retour à l'école avant la fin de l'année, les enseignants évalueront les élèves selon le travail qui a été fait en classe depuis septembre dernier. Peu importe le scénario, on pense que la grande majorité des enfants vont pouvoir passer au prochain niveau, a précisé M. Legault.

Il est possible qu’on ouvre à partir du 4 mai. Et il y a déjà le deux tiers de l’année qui est fait. Il y a suffisamment d’évaluations, il y a eu deux bulletins, a ajouté M. Roberge, tout en précisant qu’un élève en grande difficulté ne sera pas magiquement promu.

Les parents pourront dans les prochaines semaines aller récupérer certains objets personnels et du matériel scolaire à l'école de leurs enfants, mais seulement sur invitation de la direction de l'école.

Ne vous rendez pas à l’école à moins qu’on vous le dise.

Jean-François Roberge, ministre de l'Éducation

La Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ) et l'Association des comités de parents anglophones (EPCA) ont salué cette décision. Nous avons toujours priorisé la réussite scolaire, mais nous vivons actuellement une situation exceptionnelle pendant laquelle la priorité de tous doit être la santé et la sécurité de nos concitoyens, a déclaré Kévin Roy, président de la FCPQ dans un communiqué de presse.

Josée Scalabrini, la présidente de la Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE-CSQ), dit ne pas être surprise par cette annonce. Quand on a quitté il y a une semaine, personne ne s’imaginait qu’on fermait seulement pour deux semaines. Selon Mme Scalabrini, le ministre doit continuer de donner des consignes très claires aux établissements scolaires. On veut rassurer les parents, les élèves et le personnel.

Dans le cas des universités et les cégeps, le premier ministre promet que des cours seront offerts en ligne pour tous les établissements afin que les étudiants puissent terminer leur session.

Les services de garde continueront eux aussi d'être fermés, à l'exception des services de garde d'urgence réservés aux travailleurs du réseau de la santé. M. Legault dit que, pour l'instant, ces garderies d'urgence ne seront pas offertes à d'autres travailleurs, comme les camionneurs et employés d'épicerie.

Nouveau bilan

Les deux hommes parlent devant un micro.

Le directeur national de la Santé publique, Horacio Arruda et le premier ministre québécois, Francois Legault lors de leur point de presse quotidien sur l'évolution de l'épidémie de COVID-19 au Québec.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Quant au bilan, le nombre de cas de la COVID-19 s'établit maintenant à 219 personnes infectées au Québec, une augmentation de 38 cas en 24 heures, mais aucun nouveau décès n'a été enregistré. Le bilan des personnes décédées de la COVID-19 a même été revu à la baisse puisque le test d'une des personnes mortes est revenu négatif.

On parle donc maintenant de quatre décès liés à la COVID-19 au Québec.

Les décès observés au Québec sont surtout chez des aînés qui vivent dans des résidences pour personnes âgées et dans les CHSLD.

Ça montre à quel point c'est important de ne pas visiter les résidences pour personnes âgées.

François Legault, premier ministre du Québec

Le premier ministre a aussi lancé un message aux personnes qui négligent de révéler qu’ils ont des symptômes.

SVP, dites la vérité. Vous allez être soignés. Vous allez éviter qu’on transmette le virus au personnel de la santé. C’est la dernière chose qu’on veut.

François Legault, premier ministre du Québec

Le nombre de cas pourrait bondir lundi, puisque les résultats de centaines de tests sont attendus demain, a indiqué François Legault. C’est normal que le nombre de cas augmente. On pense que la plus grosse augmentation arrivera demain.

Le docteur Arruda a ajouté que les critères pour déterminer si une personne doit subir un test de dépistage pourraient être élargis dans les prochains jours. Mais quand vous n’avez pas de symptômes et qu’on vous teste et que c’est négatif, c’est une fausse sécurité. Il faut des symptômes pour avoir une détection, a-t-il rappelé.

La distanciation sociale est toujours le meilleur moyen d'éviter la propagation, dit M. Arruda.

Le premier ministre avait aussi un message aux personnes qui négligent de révéler qu’ils ont des symptômes. « SVP dites la vérité. Vous allez être soignés. Vous allez éviter qu’on transmette le virus au personnel de la santé. C’est la dernière chose qu’on veut. »

« Restez chez vous », réitère François Legault

Samedi, Québec a interdit tous les rassemblements intérieurs et extérieurs. Il y a toutefois quelques exceptions, notamment en ce qui concerne les rassemblements au travail, les transports en commun ou les familles qui vivent sous un même toit. Le gouvernement a confié l'application de cette nouvelle mesure aux policiers.

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) est d’ailleurs intervenu à ce sujet à une dizaine de reprises dans la soirée et la nuit de samedi à dimanche.

Gif pour expliquer la distanciation socialeAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des explications sur la distanciation sociale

Photo : Radio-Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !