•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après 28 cas de coronavirus, la Nouvelle-Écosse déclare l’état d’urgence

Stephen McNeil et Robert Strang devant des drapeaux de la Nouvelle-Écosse.

Stephen McNeil (gauche), premier ministre de la Nouvelle-Écosse, et le Dr Robert Strang (droite), médecin-hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, le 20 mars 2020 à Halifax.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Villeneuve

L'état d'urgence est décrété en Nouvelle-Écosse et les rassemblements de plus de cinq personnes sont interdits jusqu’à nouvel ordre pour respecter les mesures d'éloignement social qui s'imposent pour freiner la pandémie de coronavirus.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Dimanche matin, le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil, s’est dit inquiet de voir que plusieurs résidents ne respectaient pas les directives d’isolement et de distanciation sociale.

Je suis très fier des Néo-Écossais qui suivent les règles et les recommandations, mais aujourd’hui je dois me concentrer sur ceux qui ne les respectent pas, dit le premier ministre en débutant son allocution.

En plus d’annoncer dimanche sept nouveaux cas de personnes infectées par la COVID-19, portant le total à 28 dans la province, la Nouvelle-Écosse a décidé de mettre de nouvelles mesures en place.

Stephen McNeil.

Stephen McNeil, premier ministre de la Nouvelle-Écosse, le 22 mars 2020.

Photo : Radio-Canada

Pour pousser les gens à rester chez eux, la Nouvelle-Écosse a déclaré dimanche l’état d’urgence en raison de cette crise de santé publique.

Cette fin de semaine, j’ai vu bien trop de gens qui ne respectaient pas les consignes. Des plages pleines de gens, des parcs avec des rassemblements [...] des enfants qui jouent ensemble dans la rue.

Stephen McNeil, premier ministre

Désormais, le bureau du médecin-hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse peut demander aux autorités policières d’intervenir si les gens de respectent pas les consignes.

Amendes pour les individus et les entreprises

Les policiers seront autorisés à exécuter les ordonnances émises en vertu de la Loi sur la protection de la santé, indique la province.

En cas de non-respect des mesures d'éloignement social et d'auto-isolement, les individus s'exposent à des amendes de 1000 $ et les entreprises à des amendes de 7500 $. Ces amendes peuvent être imposées pour chaque jour où les contrevenants désobéissent à ces mesures.

La province souligne de plus que des entreprises qui profiteraient de la pandémie pour gonfler les prix de certains biens et services commettraient des infractions à la Loi sur la gestion des urgences et pourraient recevoir des amendes.

À partir de lundi matin à 6 h, toute personne qui entre en Nouvelle-Écosse sera interceptée et on lui demandera de s’auto-isoler pour 14 jours. Les aéroports, les bateaux et l’autoroute à la frontière du Nouveau-Brunswick seront surveillés.

Plusieurs lieux publics sont déjà fermés, comme les parcs provinciaux. Dimanche après-midi, la Ville d'Halifax a annoncé la fermeture des parcs municipaux, sentiers, plages et terrains de jeux.

Un bilan qui a presque doublé en deux jours

Le Dr Robert Strang, médecin-hygiéniste en chef de la province, a annoncé sept nouveaux cas de COVID-19 dimanche, ce qui amène la Nouvelle-Écosse à un total de 28 cas.

Avec 13 nouveaux cas annoncés en fin de semaine, le bilan des personnes infectées vient presque de doubler en Nouvelle-Écosse.

Robert Strang assis en conférence de presse.

Dr Robert Strang, médecin-hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, le 22 mars 2020.

Photo : Radio-Canada

Le Dr Robert Strang a indiqué que ces nouveaux cas sont tous reliés à des voyages, ce qui veut dire que la province n’a toujours pas vu de contagion communautaire. Les autorités de santé publique redoutent néanmoins que cela soit bientôt le cas si les directives d'isolement et de distanciation sociale ne sont pas observées par le public.

En date de dimanche après-midi, la Nouvelle-Écosse avait effectué 2116 tests de dépistage de la COVID-19, dont 2088 se sont avérés négatifs. La province indique par ailleurs que les échantillons sont désormais analysés à Halifax et n'ont plus besoin d'être envoyés au Laboratoire national de microbiologie à Winnipeg pour obtenir un résultat.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Nouvelle-Écosse

Politique provinciale