•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario suspend certaines dispositions des conventions collectives dans les hôpitaux

Photo de quatre personnels médicaux de dos dans un couloir d'hôpital.

Une équipe médicale à l'hôpital

Photo : iStock

Radio-Canada

L’Ontario renforce les pouvoirs des établissements de santé et remplace temporairement les dispositions des conventions collectives pour mieux répondre à la pandémie de COVID-19.

En vertu d’un décret temporaire, promulgué samedi, les hôpitaux peuvent maintenant annuler ou reporter des services pour libérer des locaux et du personnel important, et procéder à des réaffectations de personnel ou modifier les tâches des employés. Du personnel pourra notamment être réaffecté vers des centres d'évaluation de la COVID-19.

Il est par ailleurs désormais possible de reporter ou d'annuler les vacances et de modifier les quarts de travail.

Les hôpitaux pourront en outre avoir recours à des bénévoles et employer du personnel supplémentaire temporaire ou des sous-traitants.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Dans un communiqué, la province affirme que ces mesures permettront aux hôpitaux de répondre à une éruption de la COVID-19, d'en prévenir une et de la limiter.

Des mises en garde du syndicat des infirmières

Dans un communiqué publié dimanche, l'Association des infirmières et infirmiers de l'Ontario (AIIO) appelle à la collaboration pour la mise en place de ces nouvelles mesures.

Nous savons que nous sommes en crise et nous restons engagés à prendre soin des patients. S'il n'est pas fait avec soin et réflexion, tout redéploiement des infirmières et des professionnels de la santé pourrait mettre en danger tant les patients que les infirmières de première ligne, souligne la présidente de l'AIIO.

Selon Vicki McKenna, une rencontre avec l'Association des hôpitaux de l'Ontario et l'AIIO est prévue dimanche à cet effet.

Ce décret reste en vigueur pour les 14 prochains jours. Il peut être annulé ou prolongé conformément à la Loi sur la protection civile et la gestion des situations d'urgence, précise également le communiqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !