•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Amazon cesse de livrer les biens non essentiels en France et en Italie

Des boîtes Amazon.

En cessant de livrer les produits non essentiels, Amazon cherche à préserver ses ressources dans les régions durement touchées par le coronavirus.

Photo : Reuters / Lucas Jackson

Radio-Canada

Amazon va cesser de livrer les produits non essentiels aux consommateurs en France et en Italie, d'après une annonce faite samedi par le groupe, en chinois, sur le réseau social WeChat.

Le numéro un mondial de la distribution en ligne franchit ainsi une étape supplémentaire pour préserver ses ressources dans les régions durement touchées par le coronavirus.

Un porte-parole d'Amazon a expliqué que le groupe avait notamment pris cette décision en raison du bond des commandes et de l'obligation de respecter les mesures sanitaires mises en place pour lutter contre l'épidémie.

Amazon considère notamment comme essentiels les produits de puériculture, ceux destinés à la santé, à l'hygiène ou encore les produits de base pour la maison, l'épicerie et la nourriture pour animaux.

La France comme l'Italie ont imposé des mesures de confinement pour tenter de contenir la propagation du virus.

Amazon va cesser avec effet immédiat de prendre les commandes de ses clients pour les produits non essentiels sur ses sites italien (Amazon.it) et français (Amazon.fr) afin que ses salariés puissent donner la priorité à la préparation et à la livraison des commandes dont les consommateurs ont le plus besoin, explique Amazon dans un communiqué traduit du chinois.

Plusieurs centaines de salariés du géant américain ont fait grève la semaine dernière en France où le gouvernement a imposé la fermeture de la plupart des commerces non essentiels mais exempté le commerce en ligne.

Les salariés ont dénoncé des conditions de travail qui ne leur permettent pas de respecter les consignes de sécurité d'usage, et estiment se mettre en danger pour une activité qui n'est pas essentielle à la vie de la nation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Commerce

Économie