•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le vol nolisé pour rapatrier des Canadiens du Maroc laisse en plan un Sherbrookois

Chawki Amal se prend en photo dans une longue file de voyageurs désemparés.

Chawki Amal, ainsi que d'autres Canadiens, n'ont pu embarquer dans l'avion, faute de place.

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté - Chawki Amal

Thomas Deshaies

Le premier ministre du Canada Justin Trudeau a martelé son engagement à venir en aide aux Canadiens coincés à l’étranger. Un premier vol nolisé est parti samedi du Maroc. Plusieurs Canadiens, dont un Sherbrookois, n’ont toutefois pu embarquer dans l’avion, faute de place.

Le Sherbrookois Chawki Amal pensait bien pouvoir retourner au pays lorsqu’il s’est dirigé vers l’aéroport de Marrakech samedi matin. Il devra toutefois prendre son mal en patience, car l’avion était déjà rempli lors de son arrivée.

Il avait pourtant communiqué avec les autorités canadiennes il y a plusieurs jours pour réclamer de l’aide.  Il affirme avoir reçu un courriel vendredi l’invitant à se présenter samedi à l’aéroport de Marrakech afin de prendre place dans l’avion. À son arrivée en fin de matinée, tous les billets avaient été vendus. « L’avion qui était déjà là pour partir à 18h50 était déjà plein », déplore-t-il.

Il s’est alors retrouvé dans une foule de voyageurs sans pouvoir obtenir plus de précisions sur la suite de choses de le part du personnel, avance-t-il. Il a donc décidé de quitter les lieux pour éviter de contracter le coronavirus en raison de la promiscuité avec les autres voyageurs. « Comment je vais faire si je reste en plein milieu d’une centaine de personnes pour ma sécurité, lance-t-il. Je veux retourner au Québec, mais en bonne santé. »

Retourner auprès de sa famille

Chawki Amal ne craint pas la situation au Maroc puisqu’il juge que le pays gère adéquatement la crise actuelle. Il souhaite cependant retrouver sa famille qui est à Sherbrooke, et ce, dans les meilleurs délais.

Je veux juste retourner auprès de ma famille et de mes enfants, souligne-t-il. Je ne sais pas ce qui va se passer après, je n’en ai aucune idée.

Chawki Amal

Le premier ministre Justin Trudeau a martelé lors d’un point de presse samedi matin que son gouvernement s’implique pour rapatrier les Canadiens. Il collabore avec des compagnies aériennes pour qu'il y ait plusieurs vols dans les prochains jours spécialement dédié au rapatriement des Canadiens. « On ne pourra pas joindre tout le monde, mais on fera tout ce qu'on peut pour aider le plus de gens possible », a déclaré M. Trudeau.

Le gouvernement invite les ressortissants canadiens à s’inscrire auprès d’Affaires mondiales Canada et mentionne qu’une aide financière est disponible si nécessaire. Seuls les voyageurs qui ne présentant aucun symptôme de la COVID-19 sont toutefois autorisés à montrer à bord.

Au moment de mettre en ligne cet article, Affaires mondiales Canada n’avait toujours pas répondu favorablement à notre demande d’entrevue concernant la situation des Canadiens au Maroc.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !