•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux nouveaux cas présumés de COVID-19 à Terre-Neuve-et-Labrador

Janice Fitzgerald fixe la caméra durant une conférence de presse.

Dre Janice Fitzgerald, médecin-hygiéniste en chef de Terre-Neuve-et-Labrador, le 21 mars 2020.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La médecin-hygiéniste en chef de Terre-Neuve-et-Labrador, Dre Janice Fitzgerald, a annoncé samedi que la province a recensé deux nouveaux cas présumés de COVID-19.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Les deux personnes sont des femmes de l'île de Terre-Neuve ayant voyagé à l'extérieur du pays, l'une sur un bateau de croisière.

Les autorités provinciales de santé publique s'affairent à retracer toutes les personnes avec qui les patientes auraient pu être en contact.

Terre-Neuve-et-Labrador compte maintenant six cas confirmés ou présumés d'infection au nouveau coronavirus.

Une infirmière vêtue d'une combinaison Hazmat prend un échantillon de fluide d'une personne assise dans son auto.

Une clinique mobile de dépistage de la COVID-19 à Saint-Jean, Terre-Neuve-et-Labrador.

Photo : Régie de la santé de l'Est, Terre-Neuve-et-Labrador

La Dre Fitzgerald a indiqué que la province a effectué 901 tests de dépistage de la COVID-19, et que 895 sont négatifs.

Il y a désormais des sites où les gens peuvent passer un test de dépistage à la COVID-19 sans sortir de leur véhicule. La régie provinciale de la santé dit que ces cliniques mobiles seront ouvertes de 8 h à 16 h chaque jour.

Non-respect des directives d’isolement : un maire inquiet

La communauté de Howley, dans l’ouest de Terre-Neuve, a tiré la sonnette d’alarme ces derniers jours. Elle compte environ 200 habitants.

Le maire Wayne Bennett dit avoir interpellé deux de ses résidents qui reviennent d’un voyage à l’étranger, qui ont refusé de s’isoler pour 14 jours et qui font leurs courses et se promènent dans les communautés avoisinantes depuis.

Wayne Bennett.

Photo d'archives de Wayne Bennett, maire de Howley, à Terre-Neuve-et-Labrador.

Photo : CBC

Le maire Bennett dit ne pas avoir le pouvoir de forcer ces gens à respecter les directives de santé publique, et affirme avoir partagé ses inquiétudes avec le premier ministre Dwight Ball.

Nous avons une population vieillissante et des gens qui sont soignés pour un cancer, a dit le maire. Si la COVID-19 arrive au village, nous allons perdre 70 % de notre population.

Terre-Neuve-et-Labrador vient de mettre en ligne sur le site Internet du gouvernement provincial un formulaire (Nouvelle fenêtre) permettant de dénoncer une situation où des individus ou une entreprise mettraient le public en danger en ne respectant pas les consignes de santé publique pour freiner la pandémie.

Les dénonciations ne peuvent pas être anonymes.

Fermeture des frontières

Samedi, le premier ministre Dwight Ball a rappelé que toutes les personnes ayant séjourné dans une autre province canadienne devaient s'isoler pendant 14 jours à son retour à Terre-Neuve-et-Labrador. L’Île-du-Prince-Édouard a annoncé des mesures identiques samedi.

Dwight Ball et Janice Fitzgerald assis à une table.

Dwight Ball, premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, et la Dre Janice Fitzgerald, médecin-hygiéniste en chef de la province, le 21 mars 2020.

Photo : CBC / Peter Cowan

Il y a 332 personnes en isolement à Terre-Neuve-et-Labrador.

M. Ball a indiqué que la province offrirait certaines exemptions pour les personnes qui entrent dans la province pour des raisons précises, par exemple pour y livrer des biens essentiels et de la nourriture.

Le gouvernement provincial dit aussi que les personnes pourront traverser du Labrador au Québec s’ils le font pour le travail ou pour des raisons de santé.

Avec les informations de CBC

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Terre-Neuve-et-Labrador

Coronavirus