•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les gouvernements délient les cordons de la bourse pour faire face à la COVID-19

Un homme portant un masque chirurgical et parlant au téléphone cellulaire marche à Berlin.

Les grandes puissances économiques de l'Occident ont annoncé des plans de sauvetage ambitieux.

Photo : Getty Images / JOHN MACDOUGALL

Radio-Canada

Berlin, Paris et Londres s’engagent sur le front financier à coups de plans de relance économique de centaines de milliards de dollars pour faire face aux effets de la pandémie planétaire de coronavirus.

Le gouvernement allemand compte mettre sur la table quelque 1200 milliards de dollars de prêts pour aider les entreprises et les salariés, rapporte l’AFP, qui s’appuie sur un projet de loi qui devrait être formellement adopté lundi en conseil des ministres.

La Commission européenne a pour sa part validé plus tôt samedi le plan français afin de garantir à hauteur de 460 milliards les prêts bancaires pour les entreprises touchées par les effets économiques du coronavirus.

L’Union européenne (UE) assouplit ainsi ses règles temporairement au profit des entreprises, comme elle l’avait promis jeudi dernier en évoquant un nouvel encadrement.

L'UE a également annoncé vendredi la suspension de ses règles de discipline budgétaire, une mesure inédite, qui permettra aux États membres de dépenser autant que nécessaire à la suite des conséquences économiques du virus.

Consultez notre dossier en ligne sur la COVID-19 : Tout sur la pandémie

Londres donne un coup de pouce aux compagnies aériennes

Le gouvernement britannique compte acheter des actions de compagnies aériennes et d'autres compagnies touchées par la pandémie, selon le Financial Times.

Les sources citées par le journal financier ne donnent pas de chiffres précis et évoquent des milliards de livres destinées entre autres à British Airways.

Le gouvernement achètera des actions qu’il lui sera possible de revendre plus tard à des investisseurs privés.

Un plan américain de 1400 milliards

De l'autre côté de l’Atlantique, les sénateurs américains ont repris samedi leurs négociations sur un plan d'aide qui pourrait dépasser les 1400 milliards de dollars.

Le texte, dont le vote final pourrait avoir lieu dès lundi, comprend des aides directes pour les Américains pouvant aller jusqu'à 1200 $ par adulte, ainsi que 430 milliards pour les petites entreprises et 300 milliards pour les compagnies aériennes et d'autres secteurs.

Quelque 900 millions de personnes dans le monde sont confinées chez elles cette fin de semaine pour tenter de faire face à la pandémie qui a déjà fait plus de 11 400 morts et qui met à mal l'économie mondiale.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

Économie