•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rester à la maison, pour les enfants, c’est aussi acquérir d'autres connaissances

L'enseignante Nadia Dicaire parle au journaliste.

L'enseignante Nadia Dicaire explique que de nombreux parents lui écrivent, se disant inquiets que leurs enfants soient en retard dans leur apprentissage.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Et si la crise de la COVID-19 était propice à un autre type d’apprentissage pour les enfants?

En tout cas, c’est ce dont est convaincue Nadia Dicaire, enseignante à l'École secondaire catholique régionale de Hawkesbury.

Pour l’enseignante est ontarienne, la fermeture des écoles décrétée par certains gouvernements provinciaux du pays afin de limiter la propagation de la COVID-19 est une bonne occasion pour les enfants d’apprendre des choses essentielles à leur éducation, comme l’organisation et le partage des tâches.

Il ne faut pas être stressé avec le fait qu’ils ne vont peut-être pas apprendre où est placée la subordonnée relative dans notre phrase, estime Mme Dicaire. Pour le moment, ce n’est pas important. En ce moment, les jeunes apprennent à partager, à faire une bonne liste d’épicerie. Qu’est-ce qui est important d’avoir dans son frigidaire? Tu sais, les croustilles, ce n’est pas important... Avec quoi tu survis?

Être à la maison, être capable de faire des tâches, c'est un autre apprentissage.

Nadia Dicaire, enseignante

L'enseignante, qui dit recevoir de nombreux messages de la part de parents inquiets, souhaite ainsi les rassurer et leur rappeler de profiter de ce temps avec les enfants.

Quand ils vont revenir à l’école, on se chargera de les remettre à jour au niveau de leur apprentissage et ils vont finir en 12e année comme tout le monde et ça va bien aller, indique Mme Dicaire.

Un précédent

Nadia Dicaire, qui a connu la crise du verglas alors qu’elle était étudiante au secondaire, ne croit pas que cette coupure aura des conséquences sur la scolarité des élèves.

On avait eu la grève suivie de la crise du verglas et on a manqué un mois et demi d’école. Puis on a gradué comme tout le monde en 12e année, plusieurs ont été à l’université, au collège... On a réussi quand même dans la vie, rappelle-t-elle.

Pour pallier la fermeture des écoles, l'Ontario offrira des ressources pédagogiques en ligne en collaboration avec les diffuseurs publics TVO et TFO.

Toutes les écoles de l'Ontario sont fermées jusqu'au 5 avril au minimum en raison de la COVID-19. En point de presse, samedi, le ministre de l’Éducation Stephen Lecce n’a pas exclu de prolonger cette fermeture au-delà de cette date.

Plus de 2 millions d'élèves sont privés de cours.

Avec les informations de Denis Babin

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Coronavirus