•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : les faits marquants de la semaine dans l’Est-du-Québec

Des intervenantes de la Direction de la santé publique du Bas-Saint-Laurent donnent des informations aux voyageurs de retour de Cuba.

Des intervenantes de la Direction de la santé publique du Bas-Saint-Laurent donnent des informations aux voyageurs de retour de Cuba.

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Alexie André Belisle

Alors que de multiples mesures sont déployées pour freiner la propagation du coronavirus et qu'elles touchent tous les citoyens de l'Est-du-Québec, voici les faits marquants à retenir de cette première semaine mouvementée.

D'abord, un premier cas de COVID-19 a été détecté dans l’Est-du-Québec mercredi. Le test positif était celui d'un employé de Premier Tech à Rivière-du-Loup.

Le directeur de la Santé publique du Bas-Saint-Laurent a par la suite lancé un appel au calme auprès de la population et des élus ont exhorté les citoyens à respecter les mesures de précaution mises en place par le gouvernement.

Le docteur Sylvain Leduc.

« J'aimerais juste rappeler à tout le monde qu'on a besoin de calme dans une situation comme ça. On a besoin de collaboration », a dit le directeur de la Santé publique du Bas-Saint-Laurent, Sylvain Leduc.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Partout dans l'Est-du-Québec, les tests de dépistage se multiplient. Au total, 485 tests avaient été effectués en date du 20 mars dans la région. Sur ce nombre, 345 se sont avérés négatifs tandis que 163 tests n’ont pas encore obtenu de résultats.

Plus précisément, en date de vendredi après-midi, 291 tests de dépistage ont été réalisés au Bas-Saint-Laurent. Au total, 160 sont négatifs et 130 sont encore en attente de résultats.

Sur la Côte-Nord, 114 personnes avaient été testées dans la région. De ce nombre, 90 résultats se sont avérés négatifs et 24 autres tests n'ont pas encore obtenu leur résultat.

En Gaspésie-Île-de-la-Madeleine on compterait 71 tests négatifs, et 9 personnes seraient en attente d'un verdict.

Multiplication des cliniques de dépistage

Les 485 tests ont pu être effectués grâce aux nouvelles salles et cliniques de dépistage qui sont mises sur pied partout dans la province.

Le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie ne comptent pas de cliniques dédiées au dépistage, mais des tests sont offerts dans tous les centres hospitaliers.

Un patient entre dans le centre de dépistage de Baie-Comeau à bord de son véhicule.

Un patient entre dans le centre de dépistage à bord de son véhicule.

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Sur la Côte-Nord, deux cliniques de dépistage ont été aménagées en début de semaine dans les arénas de Baie-Comeau et Sept-Îles. Six nouvelles cliniques ont également vu le jour dans d’autres municipalités de la région.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

En quarantaine volontaire

Des fermetures ont eu lieu dans de nombreux services gouvernementaux et organismes.

Les établissements municipaux sont maintenant fermés au public. Les conseils municipaux se déroulent à huis clos et plusieurs mises à pied ont été effectuées parmi les employés des villes.

La STQ a annoncé qu'elle appliquait des mesures de nettoyage exceptionnelles et Hydro-Québec se dit prêt à affronter une propagation de la Covid-19.

Les organismes comme Moisson Rimouski Neigette et L'Escale de Baie-Comeau reçoivent plus de demandes qu'à l'habitude, mais ont moins de ressources pour y répondre.

Les communautés innues ont quant à elles entrepris de fermer leurs portes pour éviter la venue du virus dans leurs milieux estimés plus vulnérables.

L'ensemble des activités culturelles et sportives a également été annulé pour plusieurs semaines.

La SÉPAQ a annoncé la fermeture de ses parcs, dont fait partie le parc national du Bic dans le Bas-Saint-Laurent et le parc national de la Gaspésie.

Coup dur pour les entreprises

Les entreprises de l’Est-du-Québec doivent elles aussi composer avec la pandémie mondiale.

Air Canada a annoncé la suspension de plusieurs vols régionaux, de nombreux commerces réduisent leurs heures d’ouverture et de grandes entreprises, comme Arcelor Mittal, annoncent la mise en place de nouvelles mesures de protection.

Certains médias locaux ont dû procéder à des mises en pied. Le groupe Lexis Média, en Gaspésie, a fait des coupes dans son personnel, tout comme Les Éditions Nordiques, sur la Côte-Nord.

Le gouvernement du Canada a annoncé mercredi un plan d'aide de 82 milliards de dollars destiné aux particuliers et aux entreprises.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Coronavirus