•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : l'UQAR créditera certains cours

Façade de l'Université du Québec à Rimouski.

Université du Québec à Rimouski.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'Université du Québec à Rimouski (UQAR) apporte des modifications majeures à la session d'hiver en cours, dans le contexte de la crise du coronavirus. Dans un courriel adressé à ses étudiants, la direction indique que tous les cours où des évaluations ont eu lieu avant le 14 mars seront crédités.

Le recteur de l'UQAR, Jean-Pierre Ouellet, précise qu'il n'y aura pas d'évaluation comme telle pour les étudiants qui ont fait des travaux pour lesquels ils ont été évalués avec succès avant le 14 mars.

Nous tenons pour acquis que l'étudiant a réussi. Il aura un S [NDRL Pour satisfaisant] et le cours sera considéré comme terminé. Pour les cours où il n'y aurait pas encore eu d'évaluation ou si l'étudiant n'avait pas répondu aux exigences, le cours devra être repris à une prochaine session, explique-t-il.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Jean-Pierre Ouellet ajoute que les étudiants qui auront eu droit à cette évaluation auront accès sans restrictions au cours suivant à la prochaine session dans le cas où deux cours se suivent (exemple : biologie 1 et biologie 2).

Jean-Pierre Ouellet, recteur de l'Université du Québec à Rimouski, parle lors d'une conférence de presse.

Jean-Pierre Ouellet, recteur de l'Université du Québec à Rimouski.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Il faut être capables d'assurer la continuité des parcours d'études, affirme-t-il. Si on retarde une grande majorité des étudiants, ils ne pourront poursuivre leur cheminement normal. Ce qu'on propose, c'est d'avoir des mesures particulières avec des compléments de formations.

Le recteur explique pourquoi la possibilité de l'évaluation à distance a été exclue. Nous n'avons pas nécessairement les outils et les professeurs ne sont pas nécessairement en mesure de le faire, dépendamment de leur situation familiale. Aussi, on a énormément d'étudiants qui ont des enfants et ça peut être difficile pour eux, indique-t-il.

Des étudiants dans l'atrium de l'UQAR

Des étudiants de l'UQAR.

Photo : Radio-Canada / Édith Drouin

Par ailleurs, les professeurs ou chargés de cours seront invités à envoyer des compléments de formation à leurs étudiants.

On pense que notre approche est flexible et humaine. On allège la pression et on veut éviter des iniquités en se basant sur les évaluations qui ont été faites et réussies jusqu'au 14 mars.

Jean-Pierre Ouellet, recteur de L'UQAR

Les étudiants étrangers pourront faire le même parcours sans être pénalisés.

Certaines situations plus spécifiques seront évaluées au cas par cas.

Cette procédure exclut les cours qui comportent des stages.

Dans la foulée des mesures provinciales annoncées vendredi dernier, l'université avait suspendu toutes ses activités d'enseignement pour une période minimum de deux semaines.

Avec les informations de Zoé Bellehumeur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Coronavirus