•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fermeture des écoles du Nouveau-Brunswick prolongée indéfiniment

Une salle de classe vide photographiée à travers l'œil magique d'une porte.

Une classe vide.

Photo : Reuters / Francois Lenoir

Radio-Canada

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick annonce vendredi que les écoles de la province demeureront fermées indéfiniment.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Le 13 mars, en réaction à la présente pandémie de coronavirus, le premier ministre néo-brunswickois Blaine Higgs avait annoncé la fermeture des écoles pour deux semaines, soit jusqu’au 30 mars. Cette mesure est donc prolongée jusqu’à une date indéterminée.

Vendredi, le premier ministre Higgs a indiqué que le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance travaillait avec les districts scolaires pour s’assurer que les élèves puissent recevoir l’enseignement tout en demeurant à la maison.

Nous sommes à l’étape de chercher des manières alternatives de fournir le matériel éducatif aux étudiants à la maison, a-t-il mentionné.

Les parents devraient en apprendre plus au début du mois d'avril.

Dans un message sur Twitter en début de journée vendredi, le ministre de l’Éducation du Nouveau-Brunswick, Dominic Cardy, écrivait que le gouvernement préparait les écoles à d’autres usages.

Interrogé à savoir si la province planifiait d’héberger des patients de la COVID-19 dans des écoles vacantes si les hôpitaux se retrouvaient débordés, le premier ministre Blaine Higgs a dit que cela ne faisait pas partie des plans.

Évidemment, si les écoles sont vacantes et nous avons besoin des bâtiments pour tous types de centres, elles pourraient servir, a répondu M. Higgs. Mais la planification en ce moment dans le système de santé se concentre sur les installations existantes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !