•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Engouement monstre pour un jeu vidéo produit à Québec

Une image promotionnelle du jeu Sea of Stars.

Sea of Stars est le deuxième projet du studio indépendant Sabotage, de Québec.

Photo : Fournie par Sabotage Studio

David Rémillard

Le studio indépendant de jeu vidéo Sabotage, de Québec, a éclipsé son objectif de sociofinancement en à peine six heures pour Sea of Stars, deuxième projet de la jeune entreprise.

Fort de son succès avec The Messenger, qui a notamment paru sur la Nintendo Switch, Sabotage Studio travaille depuis près d'un an sur son second bébé.

Grâce aux recettes provenant de son premier projet, la petite équipe de 16 créateurs a accouché d'un pilote et de divers éléments permettant d'annoncer officiellement ses intentions.

Une campagne de sociofinancement a été lancée jeudi sur la plateforme Kickstarter. La réponse du public a été immédiate. L'objectif, fixé à 100 000 $, a été atteint en six heures. Et les dons continuent d'affluer.

Très surpris! lance au bout du fil Thierry Boulanger, cofondateur, président et directeur créatif chez Sabotage Studio. En termes de planification, on s'est ramassé en six heures où on espérait être en deux semaines.

Thierry Boulanger.

Thierry Boulanger

Photo : Radio-Canada / Olivia Laperrière-Roy

Considérant qu'il faudra plus de 2 ans de travail pour lancer le jeu, soit quelque part en 2022, Thierry Boulanger rappelle que l'argent ne couvre pas les salaires de 16 personnes pendant 2 ans à temps plein.

L'exercice du sociofinancement se voulait en grande partie une façon de mesurer l'appétit des joueurs. L'idée, c'était d'aller chercher de la visibilité et cette validation qu'on faisait bien de faire cet investissement-là, explique celui qui a quitté Frima pour lancer son propre studio en 2016.

Ironiquement, l'équipe de Sabotage a failli ne pas annoncer son deuxième opus en raison du contexte de pandémie de la COVID-19. La direction a d'ailleurs cru bon de préciser à la communauté de ne pas donner de l'argent dont elle ne dispose pas, sachant bien que l'économie tournait au ralenti actuellement.

Les près de 5000 donateurs qui ont jusqu'ici participé au financement auront droit à des récompenses, selon le montant déboursé. Ils pourraient par exemple voir un objet ou un lieu créé à partir de leur imagination dans le jeu Sea of Stars.

Le jeu tire sa source d'une rencontre avec deux esprits qui se produit dans The Messenger.

Une image de Sea of Stars, de Sabotage Studio.

Sea of Stars compte sur un système d'éclairage avancé pour offrir une ambiance aux joueurs.

Photo : Fournie par Sabotage Studio

Comme avec The Messenger, Sabotage Studio mise sur le rétro pour attirer les joueurs vers Sea of Stars. Mais cette fois-ci, l'équipe a développé un système d'éclairage avancé, rendu possible grâce aux techniques modernes.

Le scénario suit deux enfants nés aux solstices d'été et d'hiver, leur donnant les pouvoirs du Soleil et de la Lune.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Jeux vidéo