•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rimouski planifie le maintien des services essentiels

La Ville assure avoir les ressources nécessaires, si jamais la COVID-19 frappe durement la communauté.

Le maire de Rimouski, Marc Parent, lors d'un point de presse en vidéoconférence.

Le maire de Rimouski, Marc Parent, lors d'un point de presse en vidéoconférence depuis l'Hôtel de Ville pour annoncer la mise en place d'un plan d'intervention afin d'assurer les services essentiels en tout temps.

Photo : Images: compte Facebook du maire de Rimouski

Radio-Canada

Le maire, Marc Parent, a voulu livrer un message rassurant vendredi : si Rimouski en venait à être durement touchée par le coronavirus, sa ville a les ressources nécessaires pour maintenir tous les services essentiels.

En point de presse par vidéoconférence depuis la salle du conseil municipal à l'Hôtel de Ville, M. Parent a expliqué que la Municipalité a développé un plan global d'intervention.

Il a décrit les moyens de garder en opération, en tout temps, les services essentiels comme ceux des incendies, du déneigement ou encore des aqueducs et égouts.

Dans le continuum des opérations d'urgence, il y a quatre phases : la prévention, la préparation, l'intervention et le rétablissement. On évalue que nous sommes toujours en phase préparatoire.

Marc Parent, maire de Rimouski
Le maire de Rimouski, Marie Parent, lors d'un point de presse en vidéoconférence depuis l'Hôtel de Ville pour annoncer la mise en place d'un plan d'intervention afin d'assurer les services essentiels en tout temps

Le maire de Rimouski, Marie Parent, lors d'un point de presse en vidéoconférence depuis l'Hôtel de Ville pour annoncer la mise en place d'un plan d'intervention afin d'assurer les services essentiels en tout temps

Photo : Images: compte Facebook du maire de Rimouski

Le maire affirme que sa ville passera en mode intervention le jour où il y aura des cas de contamination croisée, de contamination communautaire sur le territoire de la ville de Rimouski.

Mais, quels que soient les scénarios, le maire assure que le plan d'intervention préparé par les fonctionnaires est une approche globale qui assurera la sécurité des citoyens et des citoyennes en tout temps.

Le plan sera formellement adopté par le conseil municipal lors d'une assemblée extraordinaire lundi prochain.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Ne pas s'alarmer

Marc Parent estime qu'il n'y a pas lieu de s'alarmer même si unpremier cas de contamination à la COVID-19 a été confirmé à Rivière-du-Loup dans la région du Bas-Saint-Laurent le 18 mars.

Il invite même les Rimouskois à soutenir les commerçants locaux qui vivent une situation difficile.

Quelques voitures sont stationnées dans un grand stationnement vide.

Plusieurs stationnements de Rimouski sont à moitié vides sinon davantage. Ici, une partie du stationnement du centre commercial Le Carrefour de Rimouski.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Le maire indique avoir déjà reçu des demandes d'aides d'entreprises ou de groupes. Il dit que toutes les demandes seront analysées, mais qu'il est trop tôt pour dire quels moyens la Ville pourrait mettre en œuvre pour soutenir l'activité économique.

De la même manière, il dit que la Ville étudiera la possibilité de retarder le paiement des taxes municipales.

Appel à la prudence

Si Marc Parent souhaite que les Rimouskois achètent dans les commerces dans leur ville, il rappelle en même temps, que lors d'activités extérieures, la population doit appliquer strictement les mesures de protection définies par les responsables de la Sécurité civile.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Politique régionale