•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa demande l'aide des entreprises dans la lutte contre la COVID-19

Un travailleur en train d'installer une pièce sous une automobile.

Des fabricants de pièces automobiles ont déjà contacté le gouvernement pour se mettre à sa disposition, a dit Justin Trudeau, vendredi.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Radio-Canada

Ottawa fait appel aux entreprises de partout aux pays et leur offre les moyens de modifier leurs installations afin qu’elles produisent ce dont le pays a besoin pour vaincre la pandémie de COVID-19.

Le premier ministre Justin Trudeau a fait l’annonce vendredi matin en présentant le Plan canadien de mobilisation du secteur industriel pour lutter contre la COVID-19.

On pense entre autres à de l'équipement de protection individuelle, aux produits désinfectants, aux tests et aux technologies de suivi de maladies.

Déjà, des fabricants de pièces automobiles ont contacté le gouvernement pour se mettre à sa disposition, a dit le premier ministre.

Grâce à ce plan, les entreprises qui fabriquent déjà des masques, des respirateurs et du désinfectant pour les mains vont pouvoir augmenter considérablement leur capacité de production. On va aussi soutenir ceux qui doivent s'acheter de l'équipement pour permettre à leurs usines de fabriquer les articles en demande, a aussi déclaré M. Trudeau.

La distillerie Dillon, située dans le sud de l’Ontario, produira dorénavant du désinfectant pour les mains, a par exemple illustré le ministre de l'Industrie, Navdeep Bains, lors d’une conférence de presse en après-midi.

D’autres distilleries de Nouvelle-Écosse avaient déjà opéré ce changement de production.

Le ministre Bains a par ailleurs signalé qu’au moins trois entreprises ont déjà signé des lettres d’intention avec le gouvernement dans le cadre de ce nouveau plan.

Medicom, un fabricant et distributeur d’équipements de protection individuels situé à Montréal, est disposé à produire plus de masques chirurgicaux N95, a souligné le ministre.

Spartan, un fabricant d’outils de diagnostics médicaux d'Ottawa, développe un test pour la COVID-19 qui pourrait donner des résultats en 30 minutes. Ce test pourrait être utilisé dans les aéroports et les cliniques, a indiqué le ministre. L’entente vise à assurer un approvisionnement au gouvernement canadien.

Thornhill Medical, un fabricant de respirateurs artificiels, est aussi prêt à augmenter sa production, selon le ministre Bains.

Justin Trudeau a affirmé vendredi matin que son gouvernement a été approché par de nombreuses entreprises qui se demandent comment elles peuvent contribuer à cet effort collectif. Il ne serait pas surprenant de voir la liste d’entreprises s’allonger prochainement.

La recherche aussi

Le plan présenté vendredi s’articule aussi autour de la recherche et de l’innovation afin d’accélérer le développement de projets susceptibles de contribuer à la lutte contre la COVID-19.

Ottawa cherche donc, notamment, à recentrer le Fonds stratégique pour l'innovation et le Conseil national de recherches du Canada en ajoutant à leur mandat l'obligation d'accorder la priorité à la lutte contre la COVID-19.

Les supergrappes d'innovation, qui comptent un total 1800 entreprises participantes, seront aussi mises à contribution.

Dix faits sur la COVID-19

Dix faits sur la COVID-19

Photo : Radio-Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique fédérale

Économie