•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Hydro-Manitoba réduit ses effectifs sur le site de la centrale Keeyask

Les services au public sont interrompus et le personnel invité à faire du télétravail en raison de la pandémie

Un chantier de contruction d'une centrale hydroélectrique.

La moitié des effectifs seulement va rester pour poursuivre la construction de la centrale de Keeyask.

Photo :  Hydro- Manitoba

Construction au ralenti d'une centrale dans le nord du Manitoba, diminution des services au public et télétravail pour le personnel : Hydro-Manitoba met en place un train de mesures pour s'ajuster à la pandémie de COVID-19.

Hydro-Manitoba réduit de moitié le nombre d'employés qui travaillent sur le site de la centrale hydroélectrique Keeyask dans le nord de la province. La société d'État suspend aussi les déplacements à destination et en provenance de ce site. Ces restrictions s'inscrivent dans un ensemble de mesures destinées à contenir la propagation du virus.

Hydro-Manitoba annoncé jeudi que près de la moitié des 1300 personnes qui travaillent à la centrale de Keeyask vont devoir quitter les lieux dès dimanche.

L'autre moitié, composée d'employés et de sous-traitants, demeurera sur place sur une base volontaire afin de poursuivre les travaux de construction de cette centrale hydroélectrique de 695 mégawatts.

Ceux qui vont rester doivent cependant se plier à certaines mesures sanitaires et respecter la distanciation sociale.

Jay Grewal parle dans un micro.

Selon la PDG d'Hydro-Manitoba, Jay Grewal.

Photo : Radio-Canada / Patrick Foucault

La présidente d'Hydro-Manitoba, Jay Grewal, dit que cette mesure a été prise dans l'intérêt de la santé publique, des clients, des employés, des entrepreneurs et des communautés environnantes.

Cette situation devrait durer de 4 à 8 semaines, mais Hydro-Manitoba affirme que tout dépendra des recommandations des autorités sanitaires du Manitoba.

En début de semaine, l'entreprise a confirmé qu'un des employés qui travaille sur le site avait été mis en quarantaine dans l'attente des résultats de tests pour la COVID-19.

Avant l'annonce de jeudi, le porte-parole d'Hydro-Manitoba, Bruce Ewen, indiquait que cinq personnes devant subir des tests ont été évacuées du site de Keeyask, individuellement et isolément

Des services au public réduits

Hydro-Manitoba suspend par ailleurs tout service jugé non essentiel. Cela inclut les relevés et les remplacements de compteurs qui sont à l'intérieur des maisons, ainsi que les inspections résidentielles de gaz naturel et d'électricité. Nous avons également fermé nos centres de services au public, souligne Joel Gendron, agent de marketing et de communication à Hydro-Manitoba.

Toutefois, il dit que des équipes continuent de répondre aux situations d'urgence, comme les fuites de gaz naturel ou de monoxyde de carbone et les pannes de courant.

Un pylône électrique cassé.

Les équipes d'Hydro-Manitoba continueront à intervenir pour les cas d'urgence.

Photo : Hydro-Manitoba

Hydro-Manitoba demande par ailleurs aux employés qui reviennent de voyage de s'isoler volontairement pendant 14 jours.

Nous encourageons depuis jeudi nos employés à travailler de la maison quand ils sont en mesure de le faire, si ce n'est pas pour un service essentiel. Nous avons aussi adopté la distanciation sociale et le lavage des mains. On continue de suivre les consignes de santé et de s'adapter à la situation, note M. Gendron.

Il affirme que les employés qui ont un travail directement relié à la continuité du service de gaz naturel ou de l'électricité ne sont pas visés par le télétravail.

Le paiement de factures

En raison des répercussions économiques causées par le coronavirus, l'entreprise interrompt pour le moment toute suspension de services en lien avec des comptes en souffrance. Selon Joël Gendron, le but est d'aider les personnes les plus vulnérables.

Quant aux clients qui ne peuvent pas effectuer des paiements à partir de leur compte, ils peuvent contacter Hydro-Manitoba. On pourra les aider à élaborer un mode de paiement qui correspond plus à leurs besoins, conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !