•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Terre-Neuve-et-Labrador contrôlera sa frontière provinciale

Dwight Ball.

Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Dwight Ball, a donné une mise à jour sur la situation, vendredi, à Saint-Jean.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Patrick Butler

Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Dwight Ball, a annoncé vendredi de nouveaux contrôles aux points d’entrée de la province, dont les aéroports et les terminaux du traversier de Marine Atlantique.

Toute personne entrant à Terre-Neuve-et-Labrador devra désormais signer une déclaration détaillant la présence de symptômes et se mettre en quarantaine pendant 14 jours.

D’habitude, notre géographie est un désavantage, mais dans ce cas c’est un avantage, observe Dwight Ball, notant que les voyageurs peuvent seulement atteindre l’île de Terre-Neuve par traversier ou par avion.

La façon dont ces mesures seront appliquées à la frontière entre le Québec et le Labrador n’est pas claire pour l’instant. M. Ball admet qu’il y a toujours du travail à faire pour déterminer comment surveiller les gens voyageant entre le Québec et le Labrador.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

M. Ball assure que le transport des biens, notamment la nourriture, ne sera pas affecté par les nouvelles mesures.

Nous prenons des mesures très anormales pour protéger les Terre-Neuviens et les Labradoriens, indique M. Ball.

Certaines de ces décisions peuvent paraître extrêmes, mais l’avantage de prendre ces décisions est la protection de la santé et la sécurité des résidents.

Dwight Ball, premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador

Terre-Neuve-et-Labrador est pour le moment la seule province à exiger un isolement des voyageurs revenant d'ailleurs au Canada.

Un quatrième cas

Terre-Neuve-et-Labrador annonce un nouveau cas présumé de coronavirus, portant le total à quatre.

Il y maintenant trois cas confirmés et un cas présumé dans la province. La nouvelle personne porteuse de la COVID-19 serait un homme récemment rentré d'un voyage à l'étranger, selon la Dre Janice Fitzgerald, médecin-hygiéniste. Son test de dépistage s'est avéré positif jeudi soir.

Des centres régionaux de dépistage

Le ministre de la Santé, John Haggie, a annoncé que les quatre régies de la santé de la province mettaient en place des centres de dépistage. Ces installations devraient être opérationnelles d’ici les prochains jours. Le personnel d’un centre, au Labrador, est déjà à l’oeuvre.

Sur l’île, la province prévoit d'offrir des cliniques de dépistage au volant. Les personnes ayant les symptômes du virus seront demandés de se présenter à un centre après avoir appelé le 811.

Une entente a également été conclue avec l’Association médicale de Terre-Neuve-et-Labrador pour augmenter l’utilisation de la télémédecine. Tout médecin dans la province peut désormais effectuer des rendez-vous virtuels à l’aide d’un logiciel fourni par le gouvernement.

Les médecins offrant les rendez-vous virtuels depuis le début de la pandémie seront indemnisés rétroactivement.

La province recommande également d’appeler à la pharmacie pour faire remplir une ordonnance au lieu de se présenter en personne.

Commande de 20 respirateurs artificiels supplémentaires

John Haggie assure que la province a présentement assez d’équipement pour répondre à la demande, mais il indique que 20 respirateurs artificiels supplémentaires ont été commandés vendredi matin. La province possède actuellement 156 respirateurs, une quantité par personne plus élevée que celle de la ville de New York, selon le ministre.

La province a demandé à Ottawa de lui fournir une liste complète de tous les équipements et fournitures médicales qui ont été commandés depuis le début de l’épidémie.

Pour le moment, les commerces sont toujours ouverts. La décision sera prise selon les avis scientifiques, selon M. Ball.

Nous ne sommes pas encore rendus là, mais ça ne veut pas vraiment dire qu'on n'y sera pas bientôt, explique-t-il.

Je n’aurais jamais pris la décision de démissionner, dit Dwight Ball

Alors que la course au leadership du Parti libéral se poursuit, Dwight Ball, qui a annoncé sa démission le mois dernier, a indiqué qu’il n’aurait jamais pris la décision de démissionner si je savais ce que je sais maintenant, a-t-il déclaré vendredi.

Le caucus de M. Ball, qui se montre de plus en plus fracturé depuis la décision de ne pas suspendre la course pour trouver son successeur, devra s’unifier face à la crise, affirme-t-il.

M. Ball ne voulait pas commenter la décision de poursuivre avec la course, disant simplement : Le message que j’enverrai à mon caucus aujourd’hui [...] est que ça prend quelqu’un avec de l’expérience pour gérer cette situation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Terre-Neuve-et-Labrador

Coronavirus