•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba déclare l’état d’urgence face à la crise de la COVID-19

Le Manitoba n'a annoncé aucun nouveau cas de COVID-19 dans la province, vendredi matin.

Le premier ministre du Manitoba Brian Pallister parle au média dans cette photo prise le 20 janvier 2020.

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, déclare l'état d'urgence.

Photo : La Presse canadienne / Mike Sudoma

Le premier ministre Brian Pallister a déclaré l’état d’urgence pour le Manitoba pour une durée de 30 jours. Le chef du gouvernement veut se doter de moyens pour répondre à la crise et assurer le respect des distanciations sociales.

Le premier ministre insiste : Il s’agit d’une mesure temporaire, mais nécessaire.

On respecte les droits de nos citoyens, mais nous devons tout faire pour protéger les Manitobains, indique Brian Pallister.

Il ajoute que la décision a été difficile à prendre, mais qu’elle vise à donner à la province les moyens de répondre rapidement à l’évolution des événements.

La province a donc les moyens de forcer le respect de la limitation de 50 personnes pour les rassemblements, explique le premier ministre. Si [un commerce] ne respecte pas la distanciation sociale, je vous invite à aller en ligne et à dénoncer ce comportement dangereux.

Dans les faits, l’état d’urgence entre en vigueur à partir de 16 h vendredi, indique le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, le Dr Brent Roussin.

Cela inclut plusieurs restrictions pour les commerces. Les pharmacies, les stations-service ainsi que les commerces au détail pourront rester ouverts, mais devront s’assurer de respecter un maximum de 50 personnes dans les locaux. Ils devront aussi s’assurer que les mesures de distanciation sociale de deux mètres sont respectées.

D’autres commerces, par exemple ceux de la restauration et du divertissement (comme les cinémas), devront limiter leur service. Ils pourront accueillir jusqu’à 50 personnes ou la moitié de leur capacité en fonction de ce qui est la plus petite quantité, précise le Dr Roussin.

Les gymnases et salles de sport doivent fermer leurs portes.

Compte tenu des achats impulsifs de la population, les pharmacies devront limiter leur vente de médicaments sous ordonnances aux client, qui pourront s'approvisionner pour un mois à la fois afin d’économiser les réserves.

Le Dr Brent Roussin précise également que l’application de ces règles pourra être contrôlée par des inspecteurs de la santé ou les forces de l’ordre. Les contrevenants pourraient s’exposer à des amendes, voire à des arrestations.

De son côté, l'infirmière en chef de Soins communs Manitoba, Lanette Siragusa, note que la réponse des services de santé s’améliore.

Jeudi, la ligne Info-Santé a reçu 2400 appels pour des temps d’attente d’un peu moins de 1 h 15. C’est une heure de moins qu’il y a deux jours. Les gens commencent à comprendre les messages [de n'appeler qu’en cas de symptômes], indique-t-elle.

La version française de l'autoquestionnaire en ligne est mainrenant disponible, annonce-t-elle.

Un dixième centre de test ouvre ses portes à Steinbach, vendredi. Il s’agit du deuxième centre manitobain avec le service au volant.

Lanette Siragusa rappelle qu’il faut avoir reçu une invitation pour être testé dans les centres et que ceux-ci ne sont pas des cliniques sans rendez-vous.

Elle indique qu’à partir de lundi, les services de chirurgie suspendront toutes les opérations qui ne sont pas urgentes. Cela doit permettre de redéployer les ressources pour répondre à la crise de la COVID-19.

Soutenir les familles

Parmi ces nouvelles décisions, la province envoie également un message aux familles et assure vouloir les soutenir.

La ministre des Familles, Heather Stefanson, confirme la fermeture des garderies subventionnées à partir de vendredi soir et pour trois semaines. Toutefois, elle annonce la mise en place d’un fonds d’aide de 27 millions de dollars. ce fonds veut aider les familles des employés des services de santé et servira aussi à maintenir le financement des garderies, dit la ministre.

Les garderies pourront ainsi continuer d'accueillir jusqu’à 16 enfants pour les travailleurs du milieu de la santé.

En vue d'aider les familles, Heather Stefanson encourage aussi le remboursement des frais prépayés pour les services de garde qui sont maintenant inaccessibles.

D’autre part, 18 millions de dollars sont débloqués pour permettre aux travailleurs de la petite enfance qui le souhaitent de mettre en place des services de garde à la maison ou communautaires.

Nous devons tout faire pour protéger les Manitobains. Nous sommes ensemble. La distanciation sociale ne veut pas dire l’isolement. C’est le temps d’aider nos communautés. Appelez vos amis et familles. Faites du bénévolat, insiste le premier ministre.

Vendredi, matin, la province n’avait enregistré aucun nouveau cas de COVID-19. On comptait au Manitoba 17 cas confirmés ou présumés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Santé publique