•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le cas suspecté de COVID-19 à l’UQAC est finalement négatif

L'UQAC.

L'Université du Québec à Chicoutimi

Photo : Radio-Canada / Martin Thibault

La personne soupçonnée être infectée par le coronavirus à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) est finalement en bonne santé. Les tests de dépistage se sont révélés négatifs.

L’université régionale a communiqué l’information à la communauté étudiante vendredi. 

C’est ce cas suspect qui avait incité l’établissement à fermer ses portes la semaine dernière.

Par ailleurs, l’UQAC a rapatrié ses étudiants québécois qui étaient encore à l'étranger malgré la fermeture des frontières. Six d'entre eux sont revenus au cours des derniers jours. Ils arrivent de France, d'Espagne, du Brésil et du Portugal. Un autre étudiant arrivera en fin de semaine. 

Ils ont tous accepté de se soumettre à une quarantaine volontaire. 

Trois étudiants qui étaient en France et en Espagne ont décidé de rester à l’étranger pour des raisons familiales et personnelles.

Bilan régional

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean compte toujours un seul cas confirmé de coronavirus. La direction de la santé publique a révélé jeudi qu’il s’agissait d’un homme de moins de quarante ans originaire d’Europe. 

Plus de 400 tests

Au total, 411 tests de dépistage du virus ont été réalisés dans la région depuis le 9 mars. Les résultats sont connus pour 245 de ces tests.

Les trois cliniques de dépistage situées sur le territoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean, à Chicoutimi, Alma et Roberval, ont ouvert leurs portes cette semaine. Elles sont en mesure d’accueillir les patients. Ceux-ci doivent toutefois obtenir un rendez-vous avant de se présenter.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Santé publique