•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La plupart des formations suspendues à l’École de formation de la GRC à Regina

Rassemblement d'agents de la GRC à Régina. La commissaire Brenda Lucki de dos.

Un proche d'un membre du personnel de la Gendarmerie royale du Canada mentionnait, jeudi, que l'organisation policière ne prenait pas assez de mesures pour contrer la pandémie de coronavirus et assurer la sécurité de ses membres.

Photo : Radio-Canada / Olivia Stephanovich

Radio-Canada

La Gendarmerie royale du Canada a décidé de suspendre la majorité de ses formations à la Division Dépôt, à Regina, en raison de la pandémie mondiale de coronavirus. La décision est entrée en vigueur jeudi après-midi à 16 h 30.

Quatre troupes termineront leur formation avec un horaire modifié et seront promues au cours de la prochaine semaine. Ceci va permettre à la GRC de déployer plus de 120 nouveaux policiers un peu partout au pays.

Les cérémonies de fin de cours seront toutefois interdites au public, y compris aux familles des cadets.

Les membres des autres troupes d'aspirants policiers ont reçu, eux, la consigne de retourner à la maison. Pour le moment, aucune nouvelle troupe ne sera non plus admise à l'École de formation de la GRC.

Le corps policier mentionne que la formation reprendra seulement lorsque les autorités de santé auront jugé que la situation est stable. Entre temps, certains membres réguliers pourraient être déployés à des fonctions de premières lignes en Saskatchewan ou ailleurs au Canada.

La décision de suspendre la formation survient après qu'un proche d’un membre du personnel de la Division Dépôt s'est dit préoccupé, jeudi, par l’absence de mesures prises face à la crise du coronavirus.

Chaque jour, mon partenaire se rend à la Division Dépôt, où [les membres du personnel] travaillent étroitement avec les cadets. Mis à part quelques petites mesures pour améliorer la propreté des lieux, selon moi, peu de choses ont été faites [en réponse à la pandémie de coronavirus], note cette personne, qui soutient qu’une nouvelle cohorte de cadets est arrivée à Regina la semaine dernière.

Il y a un entraînement tactique qui vise à apprendre à arrêter des gens à travers un combat physique. Évidemment, tu ne peux pas faire ces manoeuvres en étant assis derrière un bureau, alors [les cadets] se trouvent à être en contact étroit les uns avec les autres.

Un proche d’un membre du personnel de l’École de formation de la GRC

Sa principale préoccupation porte autour des nombreux contacts entre les employés de la GRC et les cadets, mais la proximité quotidienne entre les jeunes de l’organisation fédérale soulève également des inquiétudes.

[Les cadets] vivent dans des dortoirs; ils mangent à la cafétéria. Ils conduisent également en étant assis à l’intérieur d’un véhicule pendant plusieurs heures avec leurs collègues, rappelle le proche du membre du personnel de l’École de formation de la GRC.

Plusieurs cadets mangent ensemble à la cafétéria.

Les cadets sont amenés à être en contact étroit les uns avec les autres lors de plusieurs moments au cours d'une journée.

Photo : Gendarmerie royale du Canada

La GRC se veut rassurante

À 13 h 30 aujourd’hui, la GRC spécifiait qu’aucun cas confirmé ou présumé de la COVID-19 n’a été signalé jusqu’à maintenant à l’École de formation de la GRC.

La GRC précise aussi avoir pris des mesures pour ralentir la propagation du coronavirus au cours des derniers jours.

Ainsi, l’École de formation de la GRC est fermée aux visiteurs depuis vendredi dernier, et tous les événements publics ont été annulés.

De plus, l’accès aux installations de conditionnement physique a été interdit, et tous les employés qui peuvent travailler de la maison sont encouragés à le faire.

Le proche d’un membre du personnel de la GRC qui souhaitait demeurer sous le couvert de l’anonymat soutenait toutefois que les cadets s’entraînaient toujours dans les gymnases jusqu’en date d’hier.

Avec les informations de Geoff Leo et de Karel Houde-Hébert

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Forces de l'ordre