•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Collard devait dominer le circuit de l’ITF, elle doit plutôt patienter

La Gatinoise ne pourra pas jouer au tennis avant le 7 juin, au moins, en raison de la COVID-19.

La joueuse de tennis frappe une balle.

Mélodie Collard pendant son match de premier tour aux Internationaux des États-Unis

Photo : Johanne Demers

Jonathan Jobin

Les tournois de tennis sont reportés ou annulés à un rythme effréné en raison de la pandémie de COVID-19. La saison de terre battue est tombée à l’eau alors que les tournois de Madrid, Rome et Monte-Carlo ont été annulés. 

La Fédération internationale de tennis (ITF) a aussi annulé de nombreux tournois juniors, ce qui touche de plein fouet la Gatinoise Mélodie Collard.

Ce n’est pas facile de voir notre saison être interrompue comme ça. En même temps, c’est un phénomène mondial et tout le monde est dans la même situation. On essaie de garder le moral, mentionne la joueuse de 16 ans.

L'adolescente espérait dominer le circuit de l’ITF cette saison. Elle a commencé la saison au 17e échelon mondial et occupe actuellement la 25e place. Avec ses performances étonnantes de 2019 et son retour en santé, Collard avait de grands objectifs pour 2020. 

Une joueuse de tennis attend le retour de balle de son adversaire lors d'un match.

La joueuse de tennis de Gatineau, Mélodie Collard, lors de sa participation aux Internationaux d'Australie.

Photo : Gracieuseté de Stéphanie Myles

J’avais une très belle année en vue. Faut vivre avec. C’est plate, mais je dois continuer à faire ce que je peux en m'entraînant chez moi, dehors, du mieux que je peux.

Mélodie Collard, joueuse de tennis de l'ITF

Devant l'incertitude actuelle, les joueurs vivent d’espoir. La date du 7 juin a été évoquée pour la reprise des activités, mais rien n’est certain puisque la situation est en constante évolution. 

On va espérer reprendre le 7 juin, dans le meilleur des mondes. Ils veulent essayer de garder les grands chelems du mieux qu’ils peuvent ce qui est bien. C’était un de mes objectifs de participer à tous les gros tournois. J’ai fait le Australian Open et Roland-Garros vient d’être repoussé en septembre. C’est dur de dire ce qui va se passer, j’espère vraiment pouvoir y participer, répète Collard.

De nombreuses questions au plan financier

La carrière de Collard coûte cher à son entourage depuis deux ans. Les tournois sur la scène internationale et les déplacements coûtent des dizaines de milliers de dollars. La situation actuelle amène son lot de questions au plan financier pour la jeune athlète.

À la recherche de commanditaires, Collard et son entourage avaient déjà lancé un appel à l’aide aux entreprises de la région dans la dernière année. La pandémie de COVID-19 n’aidera en rien. 

C’est certain que ça nous place dans une position difficile. Le fait que les tournées sont annulées d'ici juillet ça fait plus de sous dans les poches, mais il faut aussi continuer son développement. On est conscients que le tennis ne sera pas une priorité. Pour une entreprise, la priorité va être de se remettre sur la route et ce sera déjà un défi énorme, mentionne la mère de l’athlète, Johanne Demers, qui gère son budget. 

Une joueuse de tennis et sa fille sont en entrevue avec Radio-Canada

Johanne Demers en compagnie de sa fille, Mélodie Collard

Photo : Radio-Canada

L’entourage de Collard a récemment annulé un événement de financement qui devait se tenir à la Sporthèque en avril. 

Aller solliciter des entreprises, ce sera un malaise. On a annulé le Grand chelem Mélodie Collard, parce que ce n’était pas logique dans tout ça ! On se croise les doigts, la situation est difficile pour tout le monde. On a toujours trouvé des solutions. On va y arriver, affirme Mme Demers, en tentant de rester positive.

Elle évalue que chaque tournée internationale coûte entre 10 000 et 15 000 $. Si les tournois reportés devaient être condensés à l’automne, la facture pourrait avoisiner les 100 000 $ pour permettre à Mélodie de jouer.

Rester en forme et trouver de l’argent. Ce sera le double défi de Collard au cours des prochains mois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Tennis