•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la Californie placée en confinement

Une rue déserte de San Francisco.

Cette rue de San Francisco, qui est habituellement bondée, était déserte le 18 mars 2020.

Photo : AFP / JOSH EDELSON

Agence France-Presse

Le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, a décidé jeudi soir de placer en confinement la totalité de l'État et ses quelque 40 millions d'habitants pour renforcer la lutte contre la pandémie de coronavirus.

La directive, qui est entrée en vigueur dès jeudi soir, est l'une des mesures les plus strictes annoncées aux États-Unis depuis le début de la crise sanitaire.

Il est temps pour nous tous, en tant qu'individus et communauté, de reconnaître que nous devons faire davantage pour stopper la propagation de la COVID-19, a déclaré M. Newsom lors d'une conférence de presse. L'interdépendance des Californiens nécessite que nous ordonnions aux gens de rester chez eux au niveau de l'État tout entier. Cette directive prend effet ce soir, a insisté le gouverneur de l'État le plus peuplé des États-Unis, cinquième économie mondiale à lui seul en matière de PIB.

Un peu plus tôt, le maire de Los Angeles Eric Garcetti avait annoncé le confinement de tous les habitants de la ville et de sa région, leur ordonnant de rester chez eux et de s'abstenir de tout déplacement non essentiel.

Les seules exceptions concernent le ravitaillement en nourriture ou médicaments, des nécessités médicales, des soins aux enfants ou personnes âgées ou handicapées, de courtes promenades en restant à bonne distance d'autrui, détaille la mairie de Los Angeles.

De nombreux commerces de détail non essentiels, comme les magasins de vêtements et centres commerciaux, doivent également cesser toutes les opérations qui nécessitent la présence physique d'employés sur place.

Nous prenons cette mesure d'urgence pour limiter la diffusion de la COVID-19 et sauver des vies, a expliqué M. Garcetti.

Selon le gouverneur Newsom, la directive de confinement doit permettre de faire mentir certaines prévisions selon lesquelles plus de 25 millions de Californiens (56 % de la population de l'État) pourraient contracter le nouveau coronavirus au cours des huit prochaines semaines.

Un homme fait du jogging, seul, sur une plage.

Un homme court sur une plage de Santa Monica, en Californie, le 19 mars 2020.

Photo : Reuters / Lucy Nicholson

Aplatir la courbe

Le gouverneur de la Californie a d'ailleurs indiqué avoir fait part de ces prévisions alarmantes dans une lettre adressée mercredi au président Donald Trump pour demander une aide d'urgence des autorités fédérales, avertissant que le nombre de cas doublait tous les quatre jours dans certaines zones.

Le but de cet ordre de confinement est de changer ces statistiques, d'aplatir la courbe pour faire en sorte que cette projection ne devienne pas une réalité.

Si tel était le cas, la Californie subirait une énorme pénurie de lits d'hôpitaux, avec 10 000 places manquantes, a assuré Gavin Newsom.

Barbara Ferrer, directrice de la santé publique du comté de Los Angeles, qui compte 10 millions d'habitants), avait elle aussi sonné l'alarme jeudi soir aux côtés du maire de la ville.

Nous devons ralentir le nombre de cas qui se déclarent, il le faut!, avait-elle lancé. Sans ça, nous serons à coup sûr dépassés, non pas seulement au niveau du système de santé, mais aussi pour tous les services essentiels, a-t-elle prévenu.

La directive du gouverneur Newsom ordonnant le confinement n'a pas de date d'échéance, car la situation est mouvante, a-t-il relevé.

Adoptant un ton moins ferme que le maire de Los Angeles, M. Newsom a indiqué qu'il ne pensait pas que les forces de l'ordre auraient à intervenir pour faire respecter les mesures de confinement.

Emplois et services essentiels à la vie quotidienne (alimentation, station-service, pharmacies, etc.) seront exemptés de ces dispositions, a-t-il dit, insistant toutefois sur le fait que tous les habitants devaient respecter en toutes circonstances une distance de sécurité d'environ deux mètres lors de leurs déplacements.

Gif expliquant les symptômes du COVID-19Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Connaissez-vous les symptômes du coronavirus?

Photo : Radio-Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Amériques

International