•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Sainte-Justine offre le dépistage « en service à l’auto »

Le reportage de Frédéric Arnould

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les tests de dépistage de la COVID-19 sont cruciaux en milieu hospitalier, mais les standards d’hygiène les rendent laborieux. Pour simplifier la procédure, le CHU Sainte-Justine a inauguré jeudi un système de « service à l’auto » pour les jeunes de moins de 18 ans.

Une tente blanche est ainsi apparue, en matinée, dans le stationnement de l’hôpital. Des voitures y entrent par une extrémité et ressortent à l’autre bout après quelques minutes tout au plus, un peu à la manière d’un lave-auto.

À l’intérieur, les automobilistes sont accueillis par des infirmières masquées. Ils abaissent leur fenêtre, un prélèvement buccal est réalisé sur leur enfant et voilà, suffit d’attendre le résultat. Le gain d’efficacité est clair par rapport aux tests en clinique et en milieu hospitalier.

Lorsqu’on fait le prélèvement [dans l’hôpital], l’enfant doit enlever le masque, parce qu’à l’intérieur ils ont un masque, donc on doit faire toute la désinfection de la chambre. Ici, l’environnement contaminé c’est l’auto. L’enfant ne sort pas et on ne se retrouve donc pas dans un environnement contaminé.

Louise De Grandpré, infirmière en chef au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine

L’accès à ce service est toutefois limité aux mineurs, du moins pour le moment. Pour y être admissibles, les enfants doivent avoir voyagé au cours des deux semaines précédentes et avoir des symptômes pouvant être attribués à la COVID-19, comme de la fièvre ou de la toux. Il faut aussi prendre rendez-vous sur Internet.

Pour les enfants, le test de dépistage ne dure qu’une dizaine de secondes. Il consiste à faire un prélèvement dans la partie arrière de leur nez avec un écouvillon aux allures de coton-tige.

Ce n’est pas quelque chose de douloureux, mais c’est quelque chose d’achalant, explique l’infirmière auxiliaire Mélanie Tremblay. Et surprenamment, les enfants collaborent quand même bien.

Le résultat du test, qu’il soit positif ou négatif, est ensuite transmis dans les 72 heures.

Avec les informations de Frédéric Arnould

Dix faits sur la COVID-19Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dix faits sur la COVID-19

Photo : Radio-Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Enfance