•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quelques comportements à adopter en situation de pandémie

Des infirmières tiennent  un stéthoscope.

Nos interactions quotidiennes sont bien différentes dans un contexte de pandémie (archives).

Photo : iStock

Radio-Canada

Notre quotidien est chamboulé par la pandémie de COVID-19 et nos relations interpersonnelles aussi. Julie Blais Comeau, une spécialiste de l’étiquette, nous explique comment aborder différentes situations auxquelles chacun pourrait être confronté au cours des prochains jours.

1. Qu’est-ce qu’on peut dire si l’un de nos proches tousse lorsqu’il se trouve près de nous?

On regarde la personne comme à l’habitude et on lui demande : ça va? Si ensuite on se pose encore des questions, on continue. Comment va ta santé? Et là on attend de voir la réponse et on peut continuer ensuite avec : ce que j’ai à dire est difficile, mais si c’était moi, j’aimerais mieux qu’on en parle, propose Mme Blais Comeau.

La spécialiste de l'étiquette Julie Blais Comeau.

La spécialiste de l'étiquette Julie Blais Comeau (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Corriveau

Si malgré toutes nos précautions, nos paroles blessent, il est important de s’excuser, mais aussi de rappeler à la personne que c’est la santé collective qui nous tient à coeur.

C’est aussi une période pour être empathique et penser à nos proches qui ne sont peut-être pas assez sensibilisés à l’importance de rester chez soi.

2. Qu’est-ce qu’on dit s’ils insistent pour continuer à sortir?

Je comprends que tu aies besoin de sortir. Je comprends que tu aies besoin de ta routine. Nous sommes en ce moment en état de crise, alors je te fais le rappel que nos autorités, nos gouvernements et nos médecins le font tous. C’est important que tu restes chez toi pour toi, pour moi et pour tous, répond la spécialiste de l’étiquette.

Chaque jour vers 14 h, vous avez l’habitude de prendre un café avec les collègues, mais tout le monde est en télétravail? Pourquoi pas un café virtuel!

3. Et si on avait des rendez-vous prévus avec des amis ou de la famille, qu’est-ce qu’on en fait?

On peut envoyer des recettes à l’avance où on va faire tous la même recette. On peut aussi faire des concours de recette en ligne, alors on va commencer à innover et à utiliser différentes applications virtuelles pour célébrer Pâques ou le retour du printemps, parce qu’un jour, très bientôt, il va y avoir encore de l’espoir, conclut-elle.

Julie Blais Comeau rappelle également que continuer à sourire, c’est toujours possible et ça fait toujours du bien, même à deux mètres de distance!

Avec les informations de Stéphanie Allard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !