•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : de la difficulté à passer le test

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une main qui présente un écouvillon utilisé pour les prélèvements du test de coronavirus.

La santé publique ontarienne a annoncé 44 nouveaux cas jeudi.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Radio-Canada

De nombreux Québécois ont fait part à Radio-Canada de la difficulté d’obtenir un rendez-vous dans une des cliniques de prélèvement pour subir le test de dépistage de la COVID-19.

Stella Bean, une jeune de femme de Longueuil qui vit avec sa grand-mère de 71 ans, a témoigné de sa situation sur nos ondes. Sa grand-mère présente des symptômes de la COVID-19 et son médecin lui recommande de passer le test, mais elle a eu le plus grand mal à obtenir un rendez-vous au téléphone. Elle a alors décidé de se déplacer de Longueuil à Granby pour pouvoir passer le test. Cependant, la clinique a refusé de lui faire passer le test du fait qu’elle ne réside pas dans la région.

Carolyne Roy, qui dit ressentir les symptômes de la maladie, a appelé le numéro réservé à la COVID-19. Le préposé l’a alors orientée vers Info-Santé. Elle a attendu environ 5 heures avant de parler à quelqu’un.

Pourtant, le premier ministre François Legault et la ministre de la Santé, Danielle McCann, ont annoncé jeudi que les capacités pour faire subir des tests dépassaient la demande.

En effet, le nombre de laboratoires d’analyse est passé de un à huit en deux à trois jours, selon la ministre de la Santé. Pour ce qui est des cliniques, leur nombre est maintenant de 36 dans toutes les régions du Québec.

Temps d’attente au téléphone et multiplication des moyens

Selon le ministère de la Santé, le temps d’attente moyen est de 2 h 30 à 3 h 20 lorsque les citoyens composent le numéro 1 877 644-4545.

Le ministère a indiqué que le nombre des effectifs a été doublé et que des infirmières répondent uniquement aux questions sur la COVID-19. 75 % des effectifs ne répondent qu’aux appels COVID-19, selon Marie-Claude Lacasse, du ministère de la Santé. Elle a précisé que de nouvelles infirmières sont formées et qu'elles rejoindront les équipes rapidement.

Des procédures ont également été mises en place ou modifiées pour accélérer les prises de rendez-vous et le temps d’attente, assure Mme Lacasse.

Avec 180 infirmières actives, le volume d’appels a été augmenté à près de 5000 par jour.

Il est prévu qu’avec 330 infirmières, les équipes pourront répondre à 8000 appels quotidiens.

Nous travaillons aussi à ce que la ligne 1 877 puisse diriger la population dans des centres d’appels situés dans les cliniques désignées de dépistage de leur région. Le centre d’appels pourra ensuite prendre le relais pour l’évaluation et la prise de rendez-vous. Ces centres d’appels pourront prendre de 15 000 à 20 000 appels par jour, affirme Mme Lacasse.

Entre 1000 et 2200 personnes par jour sont adressées par la ligne téléphonique à une clinique désignée pour obtenir un test de dépistage. Une centaine de personnes par jour sont dirigées vers un centre hospitalier, selon le ministère.

Le délai pour obtenir les résultats des tests est d’environ 48 h en moyenne.

De l’importance du dépistage

L’expérience sud-coréenne a montré que la campagne de dépistage a permis de ralentir sensiblement la propagation du virus dans ce pays, qui est parmi les plus touchés de la planète.

Dans ce pays, de 15 000 à 20 000 personnes subissent un dépistage chaque jour et, jusqu’à présent, les autorités sanitaires sud-coréennes ont effectué plus de 270 000 tests.

Les responsables de la santé publique en Corée du Sud sont d’avis que cette méthode a sauvé des vies. Le taux de mortalité liée aux coronavirus est d’environ 0,7 % des personnes infectées dans ce pays, alors qu’il est de 3,4 % à l'échelle mondiale, selon l’OMS.

D'après les données du Centre de contrôle et de prévention des maladies (KCDC), 8413 personnes ont contracté le virus depuis que l'épidémie est apparue en Corée du Sud. Le dernier bilan fait état de 84 morts.

Avec les informations de Davide Gentile et de Daniel Boily

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !