•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des familles séparées par la fermeture de la frontière

Dans le Haut-Madawaska et le Maine, des familles sont séparées par la frontière.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Poste frontalier et douanes canadiennes à Clair, au Nouveau-Brunswick, en mars 2020.

Le poste frontalier de Clair sépare le Nouveau-Brunswick du Maine.

Photo : Radio-Canada / Bernard LeBel

Radio-Canada

Des Américains qui vivent dans le Haut-Madawaska, au Nouveau-Brunswick, s’inquiètent de la fermeture imminente de la frontière entre le Canada et les États-Unis.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Le premier ministre Justin Trudeau a indiqué jeudi que l’interdiction des déplacements non essentiels à la frontière devrait être en vigueur dans la nuit de vendredi à samedi.

Le Haut-Madawaska est une région frontalière où les gens traversent régulièrement du côté américain pour rendre visite aux membres de leur famille.

L’une de ces résidentes est Patricia Ouellet, une Américaine qui vit depuis longtemps à Baker-Brook, au Nouveau-Brunswick. De sa fenêtre, elle voit les maisons de personnes qui habitent le Maine.

Elle s’inquiète des restrictions annoncées ces derniers jours par les gouvernements canadien et américain concernant les mouvements à la frontière.

Une femme à sa fenêtre.

De son domicile de Baker-Brook au Nouveau-Brunswick, Patricia Ouellet peut contempler le Maine.

Photo : Radio-Canada / Bernard LeBel

J'ai des frères et des sœurs encore aux États. Ils sont tous au Connecticut, dit-elle. J’ai un frère qui n’est pas trop en santé. S'il arrive quelque chose, c'est quoi que je fais?

Une autre résidente de Baker-Brook, Lisa Michaud, est aussi Américaine et s’occupe de ses deux frères. Ceux-ci ont des besoins spéciaux. Ils habitent Fort Kent, un village frontalier du Maine.

Panneau routier près de la frontière pointant dans la direction de Fort Kent.

Fort Kent, un village du Maine à la frontière du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Bernard LeBel

Les employés ne peuvent pas signer pour lui à l'hôpital, explique Mme Michaud au sujet de l’un de ses frères, qui nécessite des soins à domicile.

Si j'arrête à la douane puis ils disent “non, tu ne peux pas y aller”? se questionne-t-elle, inquiète.

Une femme dehors devant un banc de neige.

Lisa Michaud, résidente de Baker-Brook au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Bernard LeBel

Jeudi, le premier ministre Trudeau a indiqué qu’Ottawa travaillait toujours à finaliser les détails avec les Américains.

Selon la vice-première ministre, Chrystia Freeland, les discussions sont menées par le ministre de la Sécurité publique, Bill Blair.

D’après le reportage de Bernard LeBel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !