•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En télétravail : de nouvelles façons de faire pour les conseillers de Saguenay

Une personne tente d'ouvrir les portes.

L'hôtel de ville de Saguenay est fermé jusqu'à nouvel ordre.

Photo : Radio-Canada

Mélyssa Gagnon

Tenus à l’écart de l’hôtel de ville et des bureaux d’arrondissement, les 15 élus de Saguenay ont recours au télétravail pour continuer de servir leurs citoyens malgré la crise qui sévit.

Conseiller de terrain depuis plus de 10 ans, Carl Dufour voit ses façons de faire chamboulées. Les mesures de distanciation sociale mises de l’avant par Québec et par Saguenay le forcent à éviter les contacts humains.

Avec tout ce qui arrive pour l’instant, on essaie le plus possible de couper les relations interpersonnelles, rappelle-t-il.

Carl Dufour lors d'un conseil de ville (archives).

À l'instar de ses collègues, Carl Dufour est contraint de faire du télétravail jusqu'à nouvel ordre.

Photo : Radio-Canada

Ce changement de donne ne met cependant pas un frein aux demandes des citoyens, même si elles affluent en moins grand nombre.

Déneigement, nids de poule, questions liées aux services municipaux dans un contexte sans précédent : le téléphone sonne et les demandes entrent par courriel ou par messagerie privée.

J’ai beaucoup de gens qui m’appellent présentement parce qu’ils ont des inquiétudes, ils ont de la parenté qui arrive de l’extérieur, donc j’essaie de les référer aux bonnes personnes, poursuit le représentant du district #5.

Plus que jamais, les élus estiment qu’ils jouent un rôle essentiel pour faire le pont entre les instances municipales et la population. Une population qui a grand besoin d’avoir l’heure juste.

Les entrepreneurs ont aussi recours aux antennes de leurs élus, alors que l’incertitude économique plane.

Kevin Armstrong.

Le conseiller municipal Kevin Armstrong

Photo : Radio-Canada

Il y a des mesures gouvernementales qui sont annoncées donc, il faut savoir que ce sera bien lié avec la Ville. On a Promotion Saguenay qui a annoncé de belles choses. On est vraiment des courroies de transmission qui vont permettre de rediriger vers nos instances de crise, met en relief Kevin Armstrong.

Sur un pied d’alerte

Brigitte Bergeron préside la commission communautaire et développement social. Elle veut être en mesure de répondre aux citoyens en cas de besoin.

Je me tiens vraiment au courant parce que si j’ai un appel, je veux savoir comment réagir et qui contacter. C’est beaucoup de lecture et j’écoute beaucoup aussi la télévision pour être au courant de tous les changements au gouvernement, explique la conseillère municipale.

Brigitte Bergeron.

La conseillère municipale Brigitte Bergeron

Photo : Radio-Canada

Tenus à l’écart des édifices municipaux en raison de la crise, les conseillers de Saguenay ne chôment pas. Le télétravail leur permet d’avancer des dossiers, de réfléchir et de planifier. Même s’ils sont isolés, ils communiquent entre eux plusieurs fois par jour.

On a chacun des comités, des commissions, donc le travail continue à ce niveau-là. Oui, je passe pratiquement l’ensemble de ma journée au téléphone, enchaîne Kevin Armstrong, qui est aussi président de la commission de la sécurité publique.

Des journées bien remplies, qui, pour certains, se déroulent sous le signe de la conciliation travail-famille.

Les enfants, à la maison, c’est autrement. On essaie de leur faire faire des activités. On leur fait faire des dissertations, on leur fait écouter des films en anglais. On essaie d’innover, fait valoir le conseiller chicoutimien Simon-Olivier Côté.

Simon-Olivier Côté

Le conseiller municipal Simon-Olivier Côté

Photo : Radio-Canada

Alors que le gouvernement Legault invite les Québécois à éviter les déplacements interrégionaux, le message des conseillers de Saguenay est unanime et on ne peut plus clair.

C’est un marathon qui s’en vient, pas un sprint. Je le répète. Il faut aussi respecter, s’il vous plaît, les mesures gouvernementales

Kevin Armstrong, conseiller municipal

Saguenay a été précurseure en annonçant, il y a quelques jours, l’annulation de toutes ses assemblées publiques. Aujourd’hui, la ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, a officiellement demandé à toutes les municipalités du Québec d’emboîter le pas pour éviter la propagation de la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique municipale