•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : plus de tests effectués... donc plus de cas à prévoir

Une pancarte installée dans la vitre d'une clinique de santé.

Une clinique de dépistage de la COVID-19 a été installée au Centre multiservices de santé et de services sociaux Cloutier à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Radio-Canada

Le bilan des personnes infectées à la COVID-19 est passé à 121 au Québec jeudi, soit 27 de plus que la veille. De ces nouveaux cas, aucun n’est toutefois issu de la Mauricie ou du Centre-du-Québec.

Jusqu'à maintenant, trois personnes ont été testées positives à la COVID-19 en Mauricie. D’autres cas pourraient toutefois être annoncés prochainement, puisque de plus en plus de tests sont effectués. Plus de 300 personnes seraient surveillées de près selon le CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Entre 200 et 300 tests de dépistage pourraient être effectués quotidiennement dans les quatre cliniques de la région.

Gilles Hudon, président-directeur général adjoint du CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec

Actuellement, on est plus dans une moyenne de 100 à 125 tests de dépistage par jour, explique Gilles Hudon, président-directeur général adjoint du CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Les analyses de tests ne seront plus seulement effectuées à Montréal au laboratoire national de santé publique, mais aussi dans d’autres hôpitaux au Québec, comme le CHAUR à Trois-Rivières, qui devrait être prêt d’ici les deux prochaines semaines.

Cette décentralisation devrait accélérer le dévoilement des résultats.

Habituellement, on a des délais prescrits de 48 heures, confirme monsieur Hudon. Actuellement, c’est plus deux, trois jours et ça peut arriver que ça prenne jusqu’à cinq jours avant qu’on ait le résultat.

Marie-Josée Godi, directrice régionale de la santé publique, considère que c’est la meilleure décision à prendre.

La chaîne [de contamination] va certainement se poursuivre, mais les mesures qui sont en place devraient permettre de la ralentir, alors c’est très important que les mesures qui ont été annoncées, d’éviter tous rassemblements qui ne sont pas essentiels, soient respectées.

Marie-Josée Godi, directrice régionale de la santé publique

Le fait d’avoir les résultats assez rapidement, ça nous permet d’être proactifs, ajoute-t-elle, pour contacter rapidement la personne qui est identifiée comme étant positive, et par nos enquêtes que nous menons avec la santé publique, rechercher des cas contacts et limiter la propagation du virus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Coronavirus