•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : peut-on encore profiter du plein air?

Deux randonneurs en raquettes dans la neige en montagne.

Qu’ils soient en isolement volontaire ou en relâche scolaire, les Canadiens sont nombreux à souhaiter profiter de la nature environnante.

Photo : Radio-Canada / Jake Costello

Les randonneurs désirant profiter de la nature doivent prendre des mesures de protection pour lutter contre la propagation de la COVID-19, implorent les équipes de recherche et sauvetage, qui craignent pour la sécurité de leurs membres.

« Restez chez vous et évitez les contacts avec autrui. » Le message, répété quotidiennement par les autorités sanitaires de partout au pays, a été entendu par le photographe vancouvérois Jared Sawatsky comme par bon nombre de Canadiens, qui adoptent depuis plusieurs jours la distanciation sociale.

Pas question pour autant d'abandonner les randonnées en raquettes lui permettant de s'évader un peu. Après tout, demande-t-il, quel risque cela pose-t-il?

C'est un couteau à double tranchant; une question difficile, répond Mike Danks, le chef d’équipe de sauvetage North Shore Rescue, qui s’occupe de la région montagneuse située au nord de Vancouver. 

Un hydravion survole les montagnes enneigées de la Colombie-Britannique.

Chaque année, les équipes de recherche et sauvetage répondent aux appels de randonneurs en détresse.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Chaque année, son équipe répond aux appels de détresse d'aventuriers égarés. La présence croissante de randonneurs sur les nombreux sentiers de la région, et même sur les pistes de ski qui sont fermées, le préoccupe.

Ça nous inquiète, parce que ça augmente le risque pour nos premiers intervenants.

Mike Danks, chef d'équipe du North Shore Rescue

M. Danks reconnaît que beaucoup de gens sont à la maison avec des enfants, mais il appelle ceux qui souhaitent s’aventurer en forêt à le faire prudemment et de manière responsable

La priorité pour son organisation, après tout, est la santé et la sécurité des membres bénévoles dont elle est composée, plaide-t-il. 

Si vous revenez de l’étranger ou avez des symptômes, avisez les premiers répondants afin qu’ils puissent se protéger. 

Mike Danks, chef d'équipe du North Shore Rescue

La Société d’accès à Squamish, une région prisée des sportifs de plein air – et en particulier des escaladeurs –, invite par ailleurs les gens à reconsidérer leur visite si celle-ci n’est pas essentielle.

Voyager risque de propager le virus vers votre destination et dans votre propre communauté à votre retour, indique le groupe par communiqué.

De plus, les risques d’accident pourraient aggraver la situation aux urgences, rappelle la société.

Les hôpitaux seront bientôt engorgés pour soigner les malades; nous devrions éviter d'ajouter de la pression supplémentaire. Faites des choix prudents et soyez diligents , conclut la Société d’accès à Squamish.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Coronavirus