•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bientôt des consultations par vidéo dans la région

Un médecin devant un placard.

Le président de l'Association des médecins omnipraticiens du Saguenay-Lac-Saint-Jean (AMOSL), Olivier Gagnon

Photo : Radio-Canada

Pascal Girard

Depuis lundi, les médecins omnipraticiens du Saguenay-Lac-Saint-Jean font des consultations à distance, mais uniquement par téléphone et non par vidéoconférence. Toutefois, les consultations avec vidéo devraient suivre bientôt.

Selon le docteur Olivier Gagnon, président de l’Association des médecins omnipraticiens du Saguenay-Lac-Saint-Jean (AMOSL), le réseau n’est pas prêt à se tourner vers des appels incluant de la vidéo pour le moment. Il a tenu ces propos lors d'un entretien jeudi avant-midi.

À ce stade-ci, c’est vraiment par téléphone, donc il y a un contact verbal au téléphone, il n’y a pas de contact visuel nécessairement. Cet aspect-là est en discussion, mais pour l’instant on n’a pas de détails. Éventuellement, ça pourrait devenir disponible avec une plateforme sécurisée en téléconsultation avec du visuel. Pour l’instant, on n’a pas accès à ça, donc c’est tout simplement de faire l’entrevue avec le patient au téléphone.

Olivier Gagnon, président de l’Association des médecins omnipraticiens du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Toutefois, l'association a annoncé par communiqué vendredi que des consultations se feront très bientôt par le Web par le biais des plates-formes déployées par les autorités publiques.

Les patients qui ont déjà des rendez-vous sont contactés pour vérifier s'il est possible de tenir les consultations par téléphone. Sinon, le rendez-vous a lieu quand même sur place, mais avec davantage de précautions d'hygiène.

Pour ce qui est des prescriptions, la méthode du télécopieur est encore privilégiée. Si par exemple on a besoin de faire le renouvellement d’un médicament, à ce moment-là on peut très bien le faire comme on le faisait déjà quand c’était nécessaire; entre deux rendez-vous par exemple, ça arrivait qu’on renouvelait des médicaments; donc tout simplement, c’est qu’on faxe la prescription à la pharmacie, a-t-il indiqué.

Le communiqué précise également que le report de certaines visites non essentielles en clinique et GMF se poursuit. De plus, les médecins ne fourniront plus de billets ou de certificats médicaux pour les absences au travail en lien avec la COVID-19, la priorité étant de soigner.

L'association représente quelque 350 médecins dans la région. Leur mot d'ordre est la préparation. Il y a un réel sentiment d’urgence. Donc, on sent que la situation est très préoccupante. On est en mode urgence, mobilisation, préparation, organisation; il faut être prêt. Donc, urgence, ça ne veut pas dire panique. Il faut être prêt, a-t-il mentionné jeudi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Coronavirus