•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montréal annonce un répit d'au moins deux milliards pour les entreprises

Valérie Plante en conférence de presse.

La mairesse Plante a annoncé une « première série d'outils » pour aider les entreprises à faire face à la crise du coronavirus.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

La mairesse de Montréal a détaillé jeudi la manière dont la Ville compte permettre aux citoyens, mais surtout aux entreprises, de souffler financièrement pendant la pandémie de COVID-19.

Valérie Plante a notamment annoncé que la Ville allait reporter d'un mois la date d'échéance du dernier versement d'impôt foncier de l'année. Les propriétaires et les entreprises auront ainsi jusqu'au 2 juillet pour effectuer leur paiement, et non jusqu'au 1er juin.

Ça, bien sûr, c'est valide pour tous les propriétaires montréalais, que ce soit résidentiel ou commercial. [...] C'est un effort financier considérable, a-t-elle dit, précisant que la Ville se privait ainsi d'environ 2 milliards de dollars en liquidité.

L’entreprise, les PME, les commerçants, pour eux, l’incertitude actuelle pèse lourd.

Valérie Plante, mairesse de Montréal

La mairesse a donc annoncé un moratoire de six mois sur le remboursement du capital et des intérêts pour toutes les entreprises privées et d'économie sociale qui détiennent des prêts auprès du Fonds PME MTL, des Fonds locaux de solidarité FTQ et du Fonds d'aide à la commercialisation des innovations.

Elle estime que cette mesure va permettre de soutenir près de 700 PME en libérant, à court terme, 6 millions de dollars en liquidité. De plus, la Ville assumera à ses frais les intérêts des prêts durant le moratoire, ce qui équivaut à 1,3 million de dollars.

Une aide d'urgence de 5 millions de dollars, en complément de l'aide déjà annoncée par les gouvernements fédéral et provincial, sera rendue disponible. La mairesse souhaite que ce fonds puisse aider les entreprises créatives et culturelles, d'économie sociale et de l'industrie du tourisme ainsi qiue les commerces de proximité, entre autres, qui font notre renommée, qui font littéralement battre la métropole.

Mme Plante a qualifié ces mesures de première série d’outils afin de soutenir les entreprises montréalaises, en particulier quand il est question de leur liquidité à court et moyen terme. Elle a précisé que le Réseau PME Montréal était en train de consulter les dirigeants d'entreprises afin d'évaluer quelles mesures supplémentaires pourraient être bienvenues.

On est déjà en train de réfléchir au après. On veut voir vers l'avenir et déjà avoir une stratégie pour que Montréal se remette sur ses pieds, une fois que nous aurons passé à travers ces moments difficiles.

Valérie Plante, mairesse de Montréal

La santé publique fait le point

La Direction régionale de santé publique de Montréal recense actuellement 28 cas confirmés de COVID-19 dans la métropole. Deux de ces patients se trouvent aux soins intensifs et la première personne à avoir contracté la maladie est guérie, selon la directrice, la Dre Mylène Drouin.

La Dre Mylene Drouin en conférence de presse.

Dre Drouin a aussi rappelé aux aînés qu'ils étaient particulièrement vulnérables et qu'ils se devaient de respecter la consigne de confinement.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Nous savons qu'au cours des prochaines semaines, nous allons avoir une augmentation importante des cas. Mon armée est prête.

Dre Mylène Drouin, directrice régionale de santé publique de Montréal

Mes équipes suivent actuellement plus de 200 contacts. Ce que ça veut dire concrètement, c'est que nous les suivons quotidiennement pour nous assurer de l'isolement, mais surtout, du suivi des symptômes, pour les identifier rapidement advenant que [ces personnes] en développent, a précisé la Dre Drouin, en point de presse avec la mairesse.

Elle a également souligné que certains cas d'infection par la COVID-19 n'ont aucun historique de voyage. Mais nous n'avons aucun cas pour lequel nous n'arrivons pas à trouver la source, ce qui nous indique actuellement que nous ne sommes pas capables de documenter une transmission communautaire soutenue, a-t-elle souligné.

La santé publique de Montréal a par ailleurs annoncé qu'elle retirait le personnel déployé depuis lundi pour sensibiliser les voyageurs à l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau. Les membres du personnel déployé ont rencontré plus de 50 000 voyageurs et, face aux mesures prises à la frontière et dans les aéroports par Ottawa, la santé publique de la métropole juge plus utile de mobiliser ce personnel pour le faire participer au dépistage.

Enfin, la mairesse et la Dre Drouin ont toutes deux rappelé aux lieux de culte, cinémas, gyms, bars et autres lieux récréatifs qu'ils se devaient de respecter les consignes données par le gouvernement en fermant leurs portes. La population fait sa part. Ce n'est pas volontaire, c'est une obligation. Nous ne voulons pas aller vers des sanctions, de la dénonciation. Conformez-vous, c'est obligatoire, a martelé la Dre Drouin.

On dénombre pour l'instant 121 cas confirmés de COVID-19 à travers le Québec. Après Montréal, la deuxième région la plus touchée est l'Estrie (26 cas), suivie de la Montérégie (19 cas) et de Québec (10 cas).

Quelques étapes de base.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Comment bien se laver les mains.

Photo : Radio-Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !