•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La COVID-19 a maintenant fait plus de morts en Italie qu'en Chine

L'Europe compte plus de 100 000 cas de coronavirus depuis jeudi, ce qui en fait le continent le plus touché par la pandémie, devant l'Asie.

Un homme portant un masque marche dans une rue déserte.

L'Italie devance la Chine, l'Iran et l'Espagne pour ce qui est du nombre de décès causés par la pandémie de COVID-19.

Photo : Reuters / Ciro De Luca

Radio-Canada

L'Italie a dépassé la Chine quant au nombre de morts du coronavirus, avec 427 décès en 24 heures, pour atteindre un total de 3405, selon un décompte de l'AFP publié jeudi.

L'Italie devient donc le premier pays pour ce qui est du nombre de décès causés par la pandémie de COVID-19 devant la Chine (3245), l'Iran (1284) et l'Espagne (767).

Et si l'Italie recense désormais plus de 41 000 cas, l'Europe a franchi le cap des 100 000 cas depuis jeudi, ce qui en fait le continent le plus touché par la pandémie devant l'Asie, qui en a un peu plus de 94 000.

À ce jour, l'Europe a enregistré 4752 décès liés au coronavirus, et l'Asie, 3417.

Deux femmes portant des masques traversent la rue.

L'Italie compte maintenant plus de morts de la COVID-19 que la Chine.

Photo : Reuters / Ciro De Luca

Le bilan a plus que triplé en Italie

Le 22 février dernier, l'Italie recensait officiellement ses deux premiers morts.

Il y a une semaine, le pays comptait 1016 morts. Ce nombre a donc plus que triplé depuis, atteignant 3405 décès.

Plus des deux tiers des morts recensés en Europe depuis le début de la pandémie sont en Italie qui enregistre 56 morts par million d'habitants, devant l'Espagne avec 16 morts par million. La Chine enregistre quant à elle 2,2 morts par million d'habitants.

La Lombardie, région qui inclut Milan, capitale économique du pays, reste la région italienne la plus touchée avec près de 20 000 cas et 2168 morts, suivie par l'Émilie-Romagne (région de Bologne, 5214 cas et 531 décès) et la Vénétie (région de Venise, 3484 cas et 11 décès).

En outre, depuis plusieurs jours, le Piémont (région de Turin, nord-est) connaît une augmentation significative de son nombre de cas, qui a doublé depuis le 16 mars pour attendre 2932 cas (dont 115 morts).

Dans les rues de Rome, la présence policière s'est affirmée jeudi, avec des contrôles sur tous les ponts et dans le centre. Restez à la maison! Maintenez la distance de sécurité, ont commandé les policiers à travers des haut-parleurs.

Dans toute l'Italie, 60 millions de personnes sont confinées chez elles depuis une semaine et ne peuvent se déplacer que pour des raisons professionnelles ou impérieuses.

Les jours les plus durs

L'Espagne est à ce jour le quatrième pays le plus touché dans le monde par la pandémie et le deuxième en Europe, derrière l'Italie.

En Espagne, où la COVID-19 a fait 767 morts jeudi contre 598 mercredi, la population se prépare à affronter les jours les plus durs , selon le ministre de la Santé, Salvador Illa.

Dans ce pays de 46 millions d'habitants, tous confinés chez eux depuis samedi dernier, le nombre de cas détectés de coronavirus dépasse les 17 000.

Alors que le nombre de décès a progressé de près de 30 % en 24 heures, les autorités sanitaires ont installé des malades dans un hôtel, rouvert pour l'occasion.

Les autorités ont par ailleurs annoncé la fermeture de tous les hôtels en fin de soirée, jeudi.

Les personnes âgées demeurent les plus touchées par la COVID-19. Des dizaines de décès liés à cette maladie ont d'ailleurs été constatés dans des maisons de retraite.

Une patiente escortée d'ambulanciers vêtus d'équipements de protection s'apprête à entrer dans un immeuble.

À Madrid, une patiente escortée d'ambulanciers arrive dans un hôtel qui a été rouvert par les autorités pour accueillir des cas moins critiques de coronavirus.

Photo : Reuters / Susana Vera

La police appelle d'ailleurs la population à respecter les restrictions de mouvement.

Le directeur des opérations de la police nationale, José Angel Gonzalez, a annoncé que 48 personnes avaient été interpellées pour les avoir enfreintes. Pour lutter contre les fausses informations, la police dit surveiller plus de 7000 personnes sur les réseaux sociaux.

Les frontières espagnoles avec le Portugal et la France ont été fermées, en collaboration avec ces deux voisins. L'entrée en Espagne a été refusée à près de mille personnes, selon M. Gonzalez.

Plus de mille personnes en réanimation

En France, il y avait en fin de soirée jeudi près de 11 000 cas confirmés. Parmi ces derniers, on compte 4461 hospitalisations.

Le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, a annoncé un total de 372 morts, soit 108 de plus que la veille.

Depuis mardi midi, la population est confinée et appelée à demeurer chez elle, sauf pour des raisons exceptionnelles. Des amendes sont prévues pour ceux qui sortent sans attestation.

Mesures plus strictes à Londres?

Au Royaume-Uni, le premier ministre Boris Johnson a dit que le pays espérait parvenir à inverser la tendance de l'épidémie de coronavirus en douze semaines. Mais, pour ce faire, la population doit suivre les recommandations de santé publique et de meilleurs tests doivent être disponibles, a-t-il ajouté en substance.

Je ne peux pas, ici devant vous, vous dire que, d'ici la fin juin, nous serons sur une pente descendante. C'est possible, mais je ne peux tout simplement pas vous dire que c'est certain, a dit le premier ministre Johnson.

Son gouvernement a annoncé la fermeture des écoles à partir de vendredi après-midi, mais les mesures de distanciation sociale restent pour l'instant limitées – une stratégie de prévention de l'épidémie différente de celle adoptée entre autres par l'Italie et la France.

Boris Johnson a prévenu qu'il pourrait être contraint de prendre des mesures plus strictes à Londres, les recommandations actuelles n'étant pas convenablement suivies.

La reine Élisabeth II a annulé plusieurs déplacements officiels et s'est installée, une semaine plus tôt que prévu, au château de Windsor, dans l'ouest de Londres.

En Irlande, enfin, le nombre de cas liés à la COVID-19 est passé de 366 mercredi à 557 jeudi.

Dix faits sur le COVID-19.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dix faits sur le COVID-19

Photo : Radio-Canada

Avec les informations de Agence France-Presse, Reuters, Le Monde, et BFMTV

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

International