•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Meliadine et Meadowbank renvoient les employés du Nunavut chez eux

Un camion lourd transporte de la roche dans une carrière.

La production de la mine Meadowbank, de l’entreprise Agnico Eagle, a débuté en 2010.

Photo : Radio-Canada / Sean Kilpatrick

Afin de protéger les communautés inuites de la COVID-19, Agnico Eagle renvoie 450 employés résidant au Nunavut à la maison pour les quatre prochaines semaines. Ces travailleurs œuvrent dans les mines Meliadine et Meadowbank, mais ils continueront à percevoir leur salaire.

Cette décision fait suite aux manifestations des gens de la communauté de Rankin Inlet, où Agnico Eagle fait atterrir ses travailleurs. Mercredi soir et jeudi matin, des résidents de Rankin Inlet avaient toutefois bloqué la route menant à l'une des mines situées à proximité.

Même s'il affirme qu'Agnico Eagle avait commencé sa réflexion à ce sujet, le vice-président aux opérations du Nunavut, Dominique Girard, admet que les manifestations ont accéléré le processus décisionnel. Une fois que tout était dans les médias et sur les réseaux sociaux, nous avons accéléré le tout pour que la décision soit prise ce matin, précise M. Girard.

Cette mesure viendra également réduire les risques de transmission de travailleurs venant du sud aux habitants du Nunavut, soutient la minière.

C'est une mesure préventive, affirme le vice-président des opérations du Nunavut. En ce moment, chez Agnico Eagle, nous n’avons aucun cas de la maladie, mais les communautés n'ont pas les mêmes ressources et n'ont pas les mêmes infrastructures, donc pour éviter la contamination, nous avons pris cette décision.

Les décisions ont été prises en collaboration avec le gouvernement du Nunavut, le maire de la communauté et les associations inuites avec qui nous sommes en communication quotidienne.

La production affectée

Des 2600 employés, il en restera donc 2200 pour assurer les opérations quotidiennes des mines Meliadine et Meadowbank.

La production quotidienne en sera affectée, confirme Dominique Girard. On va devoir s'ajuster, mais c'est quand même significatif, parce que les Inuits occupent des postes bien intégrés dans l'opération, dit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !