•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alexandre Cusson réclame la suspension de la course à la direction du PLQ

Alexandre Cusson devant une affiche de sa campagne pour la course à la direction du Parti libéral du Québec (PLQ).

Archives : Alexandre Cusson lançait sa campagne pour briguer la direction du Parti libéral du Québec (PLQ) le 26 janvier 2020 à Québec.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le candidat à la direction du Parti libéral du Québec (PLQ) Alexandre Cusson demande la suspension de la course considérant que tous les Québécois sont mobilisés à combattre la COVID-19.

Il a fait cette demande dans un communiqué de presse publié jeudi. L'autre candidate, l'ex-ministre libérale Dominique Anglade, n'avait pas encore réagi à sa requête en matinée.

La directrice générale et organisatrice en chef du parti, Véronyque Tremblay, a déclaré sur Twitter que l'exécutif du PLQ allait se réunir très rapidement pour discuter de la course à la direction.

Elle a noté que le Québec faisait face à un contexte exceptionnel qui évolue constamment.

M. Cusson, qui est l'ex-maire de Drummondville, a fait valoir qu'il serait irresponsable pour les candidats dans le contexte actuel de poursuivre leur campagne comme si tout était normal.

Il a déclaré que les militants s'attendaient à ce qu'une réelle course à la direction du parti ait lieu. Malheureusement, selon lui, il est présentement impossible de leur en offrir une.

M. Cusson affirme par ailleurs qu'il serait tout à fait contre-productif de changer de chef de l'opposition officielle en temps de pandémie.

Le chef intérimaire Pierre Arcand fait présentement un travail extraordinaire d'arrimage avec le gouvernement, a-t-il écrit, en ajoutant qu'il ne fallait pas briser ce lien pour des raisons partisanes.

Dans ce contexte, Alexandre Cusson demande de remettre le vote final, qui devait avoir lieu le 31 mai, à une date ultérieure.

Il en va de la légitimité du prochain chef du parti et de sa capacité de bien représenter l'ensemble des membres de notre parti, a-t-il indiqué.

De son côté, le Parti québécois (PQ), qui tient également une course à la direction, a indiqué que la conférence de coordination allait se réunir vendredi soir pour discuter de la suite des choses.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !