•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Renouer avec le radiothéâtre le temps d’une soirée

Une femme en robe d'époque tient un éventail près de sa bouche.

En raison de la pandémie de coronavirus, les représentations de la pièce «Mademoiselle Julie» au Théâtre du Rideau vert ont été annulées.

Photo : fournie par le Théâtre du Rideau vert

Camille Bourdeau

Les mesures en place pour contrer le coronavirus ont poussé l’annulation de plusieurs événements culturels. ICI Première y a vu une belle occasion de faire renaître une tradition qu’elle a longtemps soutenue : le radio-théâtre.

Certains se souviennent d’une époque où les gens se réunissaient au salon pour suivre les histoires de Séraphin et Donalda, en écoutant le radioroman Un homme son péché , diffusé pour la première fois en 1939. 

Hector Charland, Albert Duquesne et Estelle Mauffette qui tiennent leur texte devant un micro.

Hector Charland, Albert Duquesne et Estelle Mauffette tiennent respectivement les rôles de Séraphin, Alexis et Donalda dans le radioroman «Un homme et son péché» sur les ondes de Radio-Canada à partir de 1939.

Photo : Radio-Canada / Henri Paul

Les nostalgiques pourront retourner dans le temps ce soir, grâce à la diffusion de la pièce Mademoiselle Julie

La pièce du dramaturge suédois, August Strindberg, devait être présentée au Théâtre du Rideau Vert à Montréal cette semaine, mais les représentations ont été annulées, comme plusieurs autres spectacles. 

J’étais un peu déprimé en me disant qu’on a fait ça pour rien, admet le metteur en scène, Serge Denoncourt, déçu de ne pas pouvoir présenter la pièce sur scène.

Séance de radiothéâtre dans les studios de Radio-Canada.

Le metteur en scène Serge Denoncourt

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Il se console en pensant aux auditeurs qui pourront assister à la pièce aux quatre coins du pays, grâce à la radio.  

Il y a quelque chose que je trouve plus romantique, c’est comme si on était au temps de la guerre et qu’on donnait du théâtre à la radio aux gens, il y a quelque chose qui me touche dans le radio-théâtre.

Serge Denoncourt, metteur en scène

Inspiré par la belle époque des radioromans, l’ambiance sonore a été créée en studio, au même moment de l’enregistrement.

Séance de radiothéâtre dans les studios de Radio-Canada.

De gauche à droite : Serge Denoncourt, David Boutin, Magalie Lépine-Blondeau et Louise Cardinal

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

On a un peu un bruiteur on s’est amusé à le faire comme à l’époque. On a des verres, des bouteilles, les comédiens ont des parties de costume, pour qu’on entende les manches.

Serge Denoncourt, metteur en scène

Il ajoute cependant qu’il ne souhaitait pas dénaturer l’aspect théâtral de la pièce sur laquelle l’équipe a travaillé pendant plusieurs semaines.

On ne voulait pas en faire une émission de radio, mais bien une soirée de théâtre à la radio, explique-t-il. 

La pièce « Mademoiselle Julie » d’August Strindberg sera présentée sur les ondes de Radio-Canada ce jeudi.

La comédienne Magalie Lépine-Blondeau

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Mademoiselle Julie, sera présentée sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première jeudi à 21 h, 21 h 30 à Terre-Neuve. La pièce met en vedette Magalie Lépine-Blondeau, David Boutin et Louise Cardinal.

Le radioroman contemporain

Si la tendance des radioromans s’est estompée avec l’avènement de la télévision, certaines séries audio proposent une expérience similaire. 

L’application OHdio de Radio-Canada propose d’ailleurs des balados en forme de récits sonores.

Cavale met en vedette les comédiens Gildor Roy et Catherine Brunet, dans une sorte de «road-movie» sonore. 

Gildor Roy et Catherine Brunet prêts à prendre la fuite

Cavale avec Gildor Roy et Catherine Brunet

Photo : Radio-Canada

Alain Langlais (Gildor Roy), un ancien chanteur country recyclé en mauvais chanteur populaire, s'est autokidnappé avec l'aide de Jolène (Catherine Brunet), une jeune rebelle mal engueulée, pour fuir sa vie qu'il déteste.

Ils partiront en cavale, et se rendront même jusqu’au Nouveau-Brunswick, rencontrer une bonne amie, interprétée par Marie-Jo Thério.

Le balado <i>Fréquences</i>.

Le balado Fréquences

Photo : Radio-Canada

Pour les amateurs de séries mystérieuses, le balado Fréquences nous plonge dans l’enquête sonore d’une journaliste (Ève Landry), forcée de retourner dans son village natal pour la première fois depuis l'adolescence.

Les citoyens sont préoccupés par un bruit étrange, une vibration surnaturelle. Une série d’événements inexplicables vont se succéder et tout faire basculer pour la journaliste qui se retrouvera confrontée à de troublantes révélations.

Outre les balados, Radio-Canada propose une offre intéressante de livres audio à découvrir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Théâtre