•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plusieurs mises à pied d’employés municipaux sur la Côte-Nord

L'hôtel de ville de Sept-Îles

L'hôtel de ville de Sept-Îles

Photo : Radio-Canada / Marika Wheeler

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À Baie-Comeau, 127 employés municipaux temporaires ou qui travaillaient à temps partiel ont été mis à pied à la suite de la fermeture des installations communautaires, culturelles et sportives. Ils sont 107 employés, dans la même situation, à Sept-Îles.

Rappelons que ces fermetures ont été décidées afin de lutter contre la propagation de la COVID-19.

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny confirme que la ville fera tout en son possible pour remployer toutes ces personnes le plus rapidement possible.

Yves Montigny, maire de Baie-Comeau en conférence de presse.

Yves Montigny, maire de Baie-Comeau.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

C’est une situation hors de notre contrôle. On applique à la lettre les consignes du premier ministre du Québec, par la santé publique.

Les employés mis à pied travaillaient dans les services de loisir, des sports et dans les services culturels.

Patrick Gwilliam accorde une entrevue à Radio-Canada à l'hôtel de ville.

Le directeur général de la ville de Sept-Îles, Patrick Gwilliam.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Du côté de la Ville de Sept-Îles, le directeur général de la municipalité, Patrick Gwilliam, précise que ce sont aussi principalement les employés du service des loisirs qui sont touchés par cette mesure.Malheureusement avec les fermetures, on avait plus de travail pour eux.

Patrick Gwilliam ajoute que pour le moment aucun employé permanent n’a été mis à pied.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !