•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Michel Louvain invite les aînés à « écouter les professionnels de la santé »

Une personne âgée marche avec une canne en tirant un chariot rue Ontario, à Montréal.

Les personnes de 70 ans et plus sont invitées à rester chez elles pendant la crise de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Qualifié d’« influenceur du troisième âge », le chanteur Michel Louvain, en quarantaine après son retour de la Floride, invite les citoyens âgés de plus de 70 ans à « écouter les professionnels de la santé » puisqu’ils seraient nombreux à ne pas respecter les consignes d’isolement volontaire.

En entrevue à l’émission 24/60, le chanteur a qualifié cette situation de « malheureuse ».

Rester à la maison, ça ne veut pas dire rester dans le salon et ne pas bouger, nuance-t-il. On peut faire le ménage de son garde-robe. Moi, c’est ce que j’ai fait.

S’il affirme que sortir prendre l’air et aller faire une marche à l’extérieur lui a également fait du bien, M. Louvain souligne qu’il faut changer son système de vie pour respecter les directives données par le gouvernement afin de prévenir la propagation du nouveau coronavirus.

La santé publique recommande d’éviter les rassemblements et incite les personnes âgées de 70 ans et plus à rester à la maison, sauf en cas de nécessité.

Cette sortie publique du chanteur fait écho aux nombreuses vedettes ayant répondu à l’appel du premier ministre du Québec, François Legault, à interpeller des jeunes qui ne respectaient pas les consignes de distanciation sociale.

En effet, certaines personnes plus âgées ne respecteraient pas non plus les consignes formulées par le gouvernement du Québec.

Des gens comprennent mal la situation, ne saisissent pas les consignes, mais on a aussi des dissidents, des gens qui essaient de contourner les mesures pour n'en faire qu’à leur tête, a expliqué Yves Desjardins, PDG du Regroupement québécois des résidences pour aînés.

Québec a également interdit les visites non essentielles dans les CHSLD et dans les résidences privées pour aînés afin de prévenir la propagation de la maladie à cette frange de la population beaucoup plus vulnérable à la pandémie de COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !