•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier cas de coronavirus est officiellement détecté au Bas-Saint-Laurent

Une image où on peut lire Covid-19, premier cas, confirmé, Bas-saint-Laurent

Un premier cas de contamination a été détecté au Bas-Saint-Laurent

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un employé de Premier Tech, de Rivière-du-Loup, a reçu un test positif au coronavirus.

D’autres employés de l’entreprise seraient en isolement, car ils auraient côtoyé l’employé en question lors d’une réunion.

Un courriel a été envoyé par la direction de Premier Tech qui indique clairement qu’un premier cas de COVID-19 a été détecté parmi les employés. Dès les premiers signes de symptômes, nous avons pris les mesures nécessaires afin de mettre en isolement obligatoire tous les équipiers qui auraient pu être en contact avec cette personne – qui a contracté la COVID-19 dans le cadre d'une activité non reliée à son travail. L'équipier se porte très bien à l'heure actuelle, peut-on lire dans ce courriel.

Dans cette note, Premier Tech rapporte que la Direction de la santé publique assurera le suivi avec les personnes concernées.

Ni le Centre de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent ni le directeur de la santé publique du Bas-Saint-Laurent, le docteur Sylvain Leduc, n'ont voulu confirmer la nouvelle mercredi soir.

Le jour où on aura un cas, la direction de la santé publique a la responsabilité d'amorcer immédiatement une enquête épidémiologique. [...] Ça veut dire : retracer les contacts d'un cas.

Sylvain Leduc, directeur de la santé publique du Bas-Saint-Laurent

Le directeur de la santé publique du Bas-Saint-Laurent ajoute que ça peut vouloir dire aussi de solliciter la collaboration d'un employeur. Maintenant, l'autre responsabilité d'un directeur de santé publique, c'est d'en informer la ministre de la Santé et le premier ministre et ce sont ces autorités-là qui peuvent faire les annonces lorsqu'elles sont faites quotidiennement.

Il explique que s'il s'agit d'un cas avéré, les prochaines étapes seront dévoilées en temps et lieu, pour ne pas ajouter à l'anxiété ambiante.

Nous, la responsabilité que l'on a, d'abord, c'est de bloquer toute transmission. Et la deuxième chose, c'est d'informer la population pour que les gens ne le vivent pas de façon anxieuse.

Sylvain Leduc, directeur de la santé publique du Bas-Saint-Laurent

Le Dr Leduc réitère que le Bas-Saint-Laurent n'est pas une exception et que des cas de contagion au coronavirus seront déclarés dans la région, un jour ou l'autre.

Avec les informations de Marie-Christine Rioux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !