•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les concombres des Serres Toundra plus en demande que jamais

Un employé place les concombres sur les tablettes de l'épicerie.

Les concombres des Serres Toundra sont arrivés sur les tablettes des épiceries.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Radio-Canada

Les Serres Toundra de Saint-Félicien tirent leur épingle du jeu malgré la pandémie actuelle. Le président-directeur général de l’entreprise, Éric Dubé, indique avoir vendu trois fois plus de concombres que d'habitude dans la dernière fin de semaine.

Il émet certaines hypothèses pour expliquer cet engouement. Il y a peut-être l’effet que l’école est fermée. Les gens sont plus à la maison, les restaurants sont fermés, avance-t-il.

Pour lui, la situation n’a toutefois rien de drôle. Il ne peut que constater que les produits locaux sont plus en demande qu’à l’habitude.

Main-d’oeuvre étrangère

Aux Serres Toundra, la production est actuellement assurée par 70 travailleurs étrangers, en grande majorité des Guatémaltèques dont plusieurs voient leur permis de séjour se terminer.

Éric Dubé compte sur la nouvelle entente avec Ottawa qui permettra au Québec de continuer de recevoir des travailleurs étrangers malgré la fermeture des frontières.

Il faut toutefois savoir que le Guatemala a fermé son aéroport international lundi. Éric Dubé espère que les gouvernements trouveront une manière d’amener ici cette main-d’oeuvre si précieuse.

De son côté, le président régional de l’Union des producteurs agricoles (UPA) , Mario Théberge, précise que les travailleurs étrangers sont essentiels pour de nombreux producteurs laitiers, maraîchers et de bleuets du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

L’annonce d’Ottawa leur permet de pousser un soupir de soulagement. Si tu n‘as pas de main-d’œuvre pour récolter, tu remets en question toute une année de production, conclut M. Théberge.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !