•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la Colombie-Britannique déclare l'état d'urgence provincial

Le ministre s'adresse aux médias dans une salle bordée de grandes fenêtres.

Le ministre de la Sécurité publique a donné une conférence de presse mercredi à Vancouver.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Le ministre de la Sécurité publique en Colombie-Britannique, Mike Farnworth, a déclaré l'état d'urgence provincial, mercredi, lui donnant des pouvoirs accrus pour réagir à la pandémie du nouveau coronavirus.

L'état d'urgence provincial permet au ministre de la Sécurité publique, en vertu de la Loi provinciale sur les programmes d'urgence, de réquisitionner une propriété privée, d'interdire certains déplacements ou encore de fixer les prix de biens et services essentiels afin de faire face à la crise.

Une des premières mesures annoncées est ainsi l'interdiction de revendre des produits de première nécessité, dont les médicaments.

Empêcher les gens d'accéder à certains produits par des prix élevés ou en achetant tout ce qu'il y a dans les magasins n'aide personne.

Une citation de :Mike Farnworth, ministre de la Sécurité publique de la Colombie-Britannique

Le ministre dit aussi que l'état d'urgence permet au gouvernement de mobiliser plus rapidement les ressources matérielles et humaines pour combattre la COVID-19.

L'état d'urgence avait déjà été déclaré en 1996, 2003, 2017 et 2018 pour combattre les feux de forêt qui avaient ravagé une partie de la Colombie-Britannique.

Cet état d'urgence provincial est en vigueur pour deux semaines et pourra être renouvelé, a annoncé le ministre.

Il s'ajoute à l'état d'urgence sanitaire déclaré mardi par la médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry, pour endiguer la propagation du nouveau coronavirus qui a fait 7 morts et a infecté 186 personnes dans la province.

L'état d'urgence sanitaire, prévu par la Loi sur la santé publique de la Colombie-Britannique, permet notamment aux agents de santé de retirer une licence ou un permis à une entreprise pour des raisons sanitaires ou encore d'obliger une personne à respecter des mesures préventives.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !