•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Non, Nostradamus n’a pas prédit la pandémie de COVID-19

L’extrait cité ne se retrouve nulle part dans les écrits de Nostradamus.

Une publication sur la prédiction de Nostradamus, avec sa photo, et le mot FAUX sur l'image.

Des internautes citent un extrait faussement attribué à l'auteur et astrologue Nostradamus, en affirmant qu'il aurait prédit la pandémie actuelle au 16e siècle.

Photo :  Capture d’écran

Une publication Facebook virale affirme que l’auteur et astrologue français du 16e siècle Michel de Nostredame, dit Nostradamus, aurait prédit la pandémie actuelle de COVID-19.

La publication cite un extrait qui se retrouverait prétendument dans son célèbre ouvrage de prédictions, les Prophéties, publié en 1555.

L’extrait partagé sur les réseaux sociaux se lit comme suit : Il y aura une année jumelle (2020) d'où surgira une reine (Corona) qui viendra de l'Orient (Chine) et qui étendra une plaie (Virus) dans les ténèbres de la nuit, sur un pays aux 7 collines (Italie) et transformera en poussière (Mort) le crépuscule des hommes, pour détruire et ruiner le monde. Ce sera la fin de l’économie mondial [sic] tel que vous le connaissiez.

Dans le texte des Prophéties pourtant, nous ne trouvons aucune mention de ce paragraphe. D’autres médias de vérification des faits, tels que Maldita (Nouvelle fenêtre) en Espagne et Estadão Verifica (Nouvelle fenêtre) au Brésil, sont également arrivés à la conclusion que cet extrait n’existait pas après avoir vérifié les écrits de l’astrologue.

Nostradamus cite au moins 11 fois le terme « Orient » à travers ses Prophéties, mais aucun extrait ne ressemble à celui qui circule sur les réseaux sociaux.

Le livre est divisé en 12 chapitres appelées « Centuries ». La deuxième centurie (Nouvelle fenêtre) évoque une « grande peste de cité maritime », mais Wuhan, l’épicentre de l’épidémie de COVID-19, n’est pas une ville maritime.

La grande peste de cité maritime.
Ne cessera que mort ne soit vengée
Du juste sang, par pris damne sans crime
De la grand dame par feincte n'outragée.

Extrait de la Centurie II des Prophéties de Nostradamus

Un internaute du nom de Marco Malacara a également évoqué Nostradamus relativement au coronavirus, dans un tweet publié le 22 janvier 2020 (Nouvelle fenêtre), mais il ne citait pas d’extrait particulier de l’auteur.

D’autres rumeurs circulent sur les réseaux sociaux et prétendent que le coronavirus avait été prédit il y a longtemps.

Certains citent le roman Les yeux des ténèbres (The Eyes of Darkness), du romancier américain Dean Koontz, publié en 1981.

Toutefois, dans ce roman, on y décrit un virus créé en Russie et qui aurait un taux de mortalité de 100 %, ce qui n’est pas le cas du coronavirus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Santé

Société