•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Besoin criant de bénévoles dans les organismes communautaires

Casque d'écoute déposé sur un clavier d'ordinateur.

Certains bénévoles auront comme tâche de contacter les personnes vulnérables pour s'enquérir de leur situation.

Photo : iStock

La pandémie de coronavirus place les organismes communautaires dans une « situation très précaire » pour assurer le maintien des services essentiels. Des bénévoles sont recherchés de toute urgence.

Le confinement demandé aux personnes âgées de 70 ans et plus par le gouvernement du Québec a vidé les banques de bénévoles disponibles dans les régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches.

Les besoins les plus critiques sont dans les organismes en santé mentale et services sociaux. En majorité, les bénévoles y sont âgés. Il y a plein d'organismes d'un coup qui se sont déstructurés, explique Thierry Durand, directeur général de Convergence action bénévole.

Après la mesure appliquée par le gouvernement, son propre organisme a vu sa banque passer de 15 à  1 seul bénévole.

On a un besoin urgent d’accroître significativement la capacité des services.

Thierry Durand, directeur général, Convergence action bénévole

Le service 211 soutient actuellement la ville de Québec et la ville de Lévis au niveau des mesures d’urgence. Son rôle est notamment d'assurer le soutien au bénévolat dans les organismes sur le territoire. Il y en a plus de 3000.

Les secteurs les plus touchés sont l'hébergement, la santé mentale et la distribution alimentaire.

Les citoyens qui souhaitent offrir leurs services peuvent s'inscrire en appelant directement à la ligne 211. Ils peuvent également se rendre sur Facebook (Nouvelle fenêtre) ou remplir ce sondage (Nouvelle fenêtre).

Les personnes seront dirigées ponctuellement selon les besoins pour transporter des denrées alimentaires, appeler des personnes pour vérifier leur situation, aider à servir à différents comptoirs, etc.

Que vous ayez 5 heures par jour ou 30 minutes à offrir, de la maison ou en personne, sachez que vous êtes tous bienvenus, conclut M. Durand.

La COVID-19 dans la grande région de Québec

Aide d’urgence pour Moisson Québec

Mercredi, le maire de Québec Régis Labeaume n'a pas caché sa préoccupation face à la capacité des organismes communautaires à traverser la pandémie.

Moisson Québec, par exemple, a été forcée d’annuler sa collecte annuelle. L’initiative devait mobiliser près de 1800 bénévoles dans 80 supermarchés de la région.

Pour pallier le manque à gagner de l’organisme, la Ville de Québec a débloqué une aide d’urgence de 100 000 $ qui s’ajoute à son appui annuel de 125 000 $.

Le maire Labeaume demande à la population de ne pas oublier les plus démunis alors que toute l’attention est tournée vers la propagation du coronavirus.

On invite tous ceux et celles qui en ont les moyens à aller porter un chèque à Moisson Québec, suggère le maire Labeaume.

Avec la collaboration d'Olivier Lemieux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !