•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Évelyne Viens a tout juste eu le temps de goûter au soccer professionnel

Évelyne Viens lors du camp d'entraînement du FC Sky Blue du New Jersey

Évelyne Viens lors du camp d'entraînement du FC Sky Blue du New Jersey.

Photo : FC Sky Blue du New Jersey

Évelyne Viens est débarquée au New Jersey pleine d'ambition à l'aube de sa toute première saison au sein de la National Women's Soccer League (NWSL). Dix jours plus tard, elle doit faire comme le reste du monde : rester à la maison et attendre que la crise passe.

Depuis vendredi, toutes les activités du FC Sky Blue du New Jersey, comme 99 % des équipes de sport professionnel en Amérique du Nord, sont interrompues.

La joueuse de soccer de Québec essaie de garder la forme comme elle le peut, mais elle ne cache pas qu'elle doit aussi trouver des façons d'occuper son temps, ces jours-ci.

J'essaie de faire un peu de yoga ou d'entraînement spécifique. Sinon, on est sur Netflix. Aujourd'hui, on va se trouver des jeux de société, raconte l'athlète de 23 ans.

Un avant-goût

La semaine dernière, l'attaquante de L'Ancienne-Lorette, choix de première ronde au dernier repêchage (5e), faisait ses premiers pas dans le soccer professionnel après quatre mois d'entraînement intensif et de préparation.

Évelyne Viens à l'entraînement

Évelyne Viens et ses coéquipières ont participé quelques entraînements du camp préparatoire du FC Sky Blue du New Jersey avant que les activités soient suspendues en raison du coronavirus.

Photo : FC Sky Blue du New Jersey

Pendant cinq jours, elle a côtoyé ses nouvelles coéquipières du FC Sky Blue et elle a eu un avant-goût de ce qu'était le calibre de jeu dans la NWSLavant la crise ne force l'arrêt des activités.

La première journée du camp, ç'a été plus difficile. J'essayais trop de bien faire, avoue Évelyne Viens. Mais, je pense que plus la semaine avançait, plus je me sentais à l'aise avec mes coéquipières. Ç’a été le fun!

Même si elle n'a participé qu'à quelques entraînements, Évelyne Viens a rapidement constaté que la vie de joueuse professionnelle n'avait rien à voir avec celle de l'étudiante-athlète qu'elle a été avec les Élans de Garneau et les Bulls de l'Université South Florida de la NCAA.

J'ai vite compris qu'on avait beaucoup plus de temps pour nous, dit-elle. Les entraînements sont intenses, mais après, on avait le reste de la journée pour nous.

Le niveau est élevé, mais ce qui m'a frappé, c'est de voir que les joueuses de 30-35 ans dans l'équipe aimer autant le soccer. Ça me motive.

Évelyne Viens, attaquant, FC Sky Blue du New Jersey

Une saison malgré tout

Évelyne Viens ne s'en fait pas pour la suite, du moins pas pour son sport. Elle est convaincue que le jeu reprendra et que la saison, qui devait commencer le 18 avril, aura lieu.

Il va y avoir une saison, dit-elle. Je ne sais pas quand elle va commencer et quand elle va finir, mais je suis positive. J'ai juste envie d'y retourner, mais pour l'instant je dois attendre.

J'ai plus un stress qu'un membre de ma famille attrape le virus ou de voir comment la crise aura un impact sur notre quotidien et comment le monde va se relever de ça.

Évelyne Viens, attaquant, FC Sky Blue du New Jersey

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !