•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des voyageurs de l'Abitibi-Témiscamingue ne respectent pas la quarantaine

Un homme lit un livre.

Des personnes de l'Abitibi-Témiscamingue revenant de voyage à l'étranger ne respectent pas les 14 jours de confinement à la maison. (archives)

Photo : Reuters / Chris Helgren

Jean-Marc Belzile
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Radio-Canada a pu constater que certaines personnes de la région qui sont récemment revenues de l'extérieur du pays ne respectent pas la quarantaine. Une situation qui entraîne son lot d'inquiétudes chez ceux qui les côtoient chaque jour.

Au cours des derniers jours, quelques cas de gens revenant de voyage et qui continuent de travailler nous ont été rapportés dans la région.

Un mineur, une coiffeuse et même un des hauts dirigeants d'une minière de la région sont tout de même rentrés travailler cette semaine.

Une situation qui rend ceux autour d'eux très mal à l'aise. Certains ont même pris la décision de quitter le travail pour éviter d'être en contact avec leur collègue.

Une employée du dépanneur Chez Gibb à Évain a notamment eu l'un de ces voyageurs comme client.

Il y en a beaucoup, surtout au début de la semaine, qui prenaient ça à la légère, mais plus ça avance, plus le monde est conscient, mais en tout cas tout le monde en parle, affirme le propriétaire, Jean-François Gibson, qui constate tout de même que la situation s'améliore.

Jean-François Gibson assure qu'il y a d'ailleurs un stress chez certains employés qui doivent continuer à travailler, mais que des mesures sont prises pour assurer leur sécurité. Il est notamment fortement recommandé de payer par carte et non en argent comptant.

On fait attention par rapport à l'hygiène, on se lave les mains vraiment souvent, j'ai même des employés qui ont travaillé avec des gants parce qu'ils ont un peu peur de tout ça.

Cet isolement de 14 jours n'est pas obligatoire, mais fortement recommandé par les deux paliers de gouvernement.

Le directeur de la santé publique, Dr Horacio Arruda, avait d'ailleurs ce message pour ceux revenant de voyage.

Je vous le dis, même si vous pensez que vous ne l'avez pas, c'est très important de s'auto-isoler. Si jamais vous avez des symptômes, allez consulter, n'allez pas contaminer nos personnes à risque, affirme Dr Arruda.

Des mesures plus efficaces dans les aéroports

Deux personnes revenant de voyage à l'extérieur du pays et qui ne respectaient pas la quarantaine assurent qu'ils ignoraient cette directive et que personne ne les a avisés à l'aéroport de Montréal et de Rouyn-Noranda. Toutes deux nous ont assuré qu'ils allaient maintenant respecter la directive.

La Ville de Rouyn-Noranda a remédié à la situation et distribue maintenant des avis aux voyageurs sur l'isolement volontaire de 14 jours.

On a affiché et on distribue aussi en main propre des avis aux voyageurs sur l'isolement volontaire de 14 jours avec les consignes, affirme la mairesse Diane Dallaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !