•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Société de développement de la Baie-James assure la sécurité sanitaire du Nord

Un panneau indiquant la distance à parcourir pour atteindre différentes municipalités sur la route de la Baie-James.

La route de la Baie-James relie des municipalités très éloignées les unes des autres.

Photo : Radio-Canada / Karine Mateu

Seul point de ravitaillement vers la Baie-James, le relais routier situé au kilomètre 381 est prêt à jouer son rôle de service essentiel, notamment pour ce qui est de l'accès au carburant.

Les établissements de la Société de la Baie-James sont frappés par des mesures exceptionnelles, incluant ceux de Matagami, Chibougamau et Radisson, de même que l'aérodrome de Matagami et l'aéroport de Grande-Rivière.

Une carte avec le trajet entre Matagami et le relais routier 381.

Le relais routier est situé à 381 kilomètres au nord de Matagami.

Photo : Google Maps

Quant au relais routier, il a accumulé des réserves de produits alimentaires et de carburant, comme le précise Alain Coulombe, président-directeur général de la Société de développement de la Baie-James.

Nous avons stocké tout ce qu'il faut pour tenir le coup et nous avons même identifié ce qu'il faudrait éventuellement rationner, que ce soit en termes de carburant ou de denrées. Cela dit, pour le moment, tous nos fournisseurs sont en mesure de nous fournir le service sans problème, assure M. Coulombe.

Une situation prolongée

Alain Coulombe souligne que ce genre de situation d'urgence s'est déjà produit dans le passé. En 2013, en raison d'importants feux de forêt, des mesures particulières avaient été mises en place. Même scénario lors d'importants orages qui avaient rendu les équipements du relais inopérants.

Ces situations-là n'étaient toutefois pas dans une perspective où il fallait se préparer pour une longue période. Cette fois-ci, on se prépare pour quelque chose qui peut durer longtemps, nuance M. Coulombe.

Au relais routier, les autres services comme l'hébergement, le dépannage mécanique et le service de restauration sont maintenus.

Les ustensiles lavables ont été changés pour des ustensiles à usage unique, la capacité de la salle à manger a été réduite de moitié et la fréquence de nettoyage a été augmentée. L'offre alimentaire a aussi été modifiée et le buffet a été fermé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !