•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ruée sur l'alcool à l'Î.-P.-É. : « Je suis déçue », dit la médecin-hygiéniste en chef

L'Île-du-Prince-Édouard décrète la fermeture de commerces jugés non essentiels et annonce des mesures de soutien économique.

Heather Morrison devant un micro.

La Dre Heather Morrison, médecin-hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard, le 18 mars 2020

Photo : Gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard

Radio-Canada

L'Île-du-Prince-Édouard a ordonné mercredi, en début d’après-midi, la fermeture d'un grand nombre de commerces, y compris les centres commerciaux et toutes les succursales provinciales qui vendent de l'alcool et du cannabis.

La ruée apparente vers les magasins d’Alcool Î.-P.-É. qui a suivi cette annonce a contrarié la médecin-hygiéniste en chef de la province, qui n’a pas mâché ses mots dans sa deuxième intervention publique de la journée. Plusieurs personnes ont en effet commencé à faire la file pour faire des réserves d'alcool.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Seuls les détaillants d’alcool du gouvernement fermeront dès 14 h, jeudi, a d’abord précisé la Dre Heather Morrison. Les autres commerces qui sont autorisés à vendre de l’alcool, comme les dépanneurs et les brasseries, pourront demeurer ouverts.

Je suis déçue de la réponse des Insulaires dans les trois dernières heures, a dit la Dre Morrison. Nous avons parlé de distanciation sociale, nous avons parlé de l’importance de rester à la maison. Il semble que cela ait été ignoré dans les trois dernières heures.

Peut-être avons-nous sous-estimé le fait que l’alcool est considéré comme essentiel par certaines personnes, a-t-elle raillé.

La province dit chercher une solution pour que les Insulaires aient accès à ces produits d’une autre manière. Des détails à ce sujet devraient être communiqués jeudi.

Clients en ligne dehors devant un magasin de cannabis.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

File de clients devant un magasin de cannabis de Charlottetown mercredi après-midi, après l'annonce de la fermeture de ces magasins dans moins de 24 heures.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Mercredi, la médecin-hygiéniste en chef a annoncé que les centres commerciaux, salons d'esthétique, salons de coiffure, studios de tatouage, gymnases, salles de sport et piscines publiques seront fermés immédiatement.

Les pharmacies seront ouvertes, confirme par ailleurs la Dre Morrison. Les pharmaciens offriront certains soins aux Insulaires qui ne peuvent pas accéder à leur médecin. Cette flexibilité est une mesure d’intérim pour les pharmaciens.

Les banques alimentaires demeurent ouvertes, précise également la médecin-hygiéniste en chef.

Le second point de presse de mercredi a permis à la Dre Morrison de clarifier ce que la province entendait par services essentiels. Les épiceries, pharmacies, stations-service, quincailleries et ateliers de mécanique automobile sont considérés comme essentiels et ont le droit de rester ouverts, a-t-elle dit.

Elle a aussi spécifié que les Fermes Cavendish, spécialisées dans la pomme de terre, sont jugées essentielles à l’Île-du-Prince-Édouard en raison de leur rôle dans la chaîne d’approvisionnement.

Mardi, la province avait déjà décrété la fermeture des bars, des cinémas, des théâtres, des cliniques dentaires et des salles à manger des restaurants pour au moins deux semaines.

Un seul cas confirmé, d’autres résultats à venir

Il y a toujours un seul cas confirmé de COVID-19 à l’Île-du-Prince-Édouard. La Dre Morrison signale que 183 tests ont été effectués et que la province est toujours en attente des résultats d’analyses effectuées au Laboratoire national de microbiologie à Winnipeg. Certains de ces résultats pourraient être connus mercredi.

L’Île-du-Prince-Édouard espère pouvoir analyser les échantillons dans la province même d’ici deux semaines.

Restez à la maison

Aujourd’hui, je continue de recommander fortement que les Insulaires restent à la maison autant que possible. Pour ceux qui ne sont pas en auto-isolement, déterminez si c’est essentiel de quitter la maison, a rappelé mercredi la Dre Morrison.

Pour ceux qui sont en auto-isolement, cela veut dire que vous êtes à la maison et que vous restez à la maison. Vous ne devez même pas aller faire l'épicerie. La meilleure façon de collaborer est de nous éloigner les uns des autres, a-t-elle mentionné.

Dennis King par webcam de chez lui et Heather Morrison assise à un point de presse.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

En isolement chez lui après un séjour à Boston, le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Dennis King, a participé au point de presse de la médecin-hygiéniste en chef de la province Heather Morrison, le 18 mars 2020 en fin de journée.

Photo : Gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard

En fin de journée, mercredi, le gouvernement provincial a annoncé de nouvelles mesures de soutien économique, destinées, selon les propos du premier ministre Dennis King, à mettre de l’argent dans les poches des Insulaires aussitôt que possible.

Le premier ministre, en isolement depuis un court séjour à Boston, a participé au point de presse par caméra, de chez lui. Il s’est réjoui de l’aide fédérale annoncée en début de journée par le gouvernement Trudeau. M. King indique que la province expliquera bientôt de quelle façon cette aide sera distribuée dans la province.

Services de garde

Le ministre de l’Éducation, Brad Trivers, a annoncé de l’aide pour les centres de la petite enfance. Le personnel sera admissible à l’assurance-emploi, explique-t-il. Il ajoute que les subventions et octrois gouvernementaux seront toujours disponibles pour ces établissements.

Trois personnes assises à deux mètres de distance les unes des autres pour une conférence de presse.

De gauche à droite : le ministre du Tourisme et du Développement économique Matthew MacKay, la médecin-hygiéniste en chef Heather Morrison et le ministre de l'Éducation Brad Trivers, le 18 mars 2020.

Photo : CBC / Shane Hennessey

Des services de garde d’urgence continueront d’être disponibles pour les travailleurs des services essentiels qui n’ont d’autre option que de faire garder leurs enfants dans les circonstances actuelles. Comme partout ailleurs en Atlantique, les écoles sont fermées pour au moins deux semaines à l’Île-du-Prince-Édouard.

Aide aux salariés et entreprises

Matthew MacKay, le ministre provincial du Développement économique et du Tourisme, a annoncé une allocation temporaire de 200 $ par semaine pour les salariés qui ne sont pas travailleurs autonomes, dont les heures ont été coupées et qui continuent de travailler. Il a promis de plus amples détails jeudi.

Par ailleurs, la province avait déjà annoncé que les versements mensuels pour le remboursement de prêts octroyés par Finances Î.-P.-É., par la société d’État Island Investment Development ou par le fonds P. E. I. Century Fund, ne seraient pas exigés aux dates prévues pour les trois prochains mois, et que les emprunteurs pourraient payer ces montants après cette période.

La province a aussi annoncé 4,5 millions de dollars aux sociétés de développement communautaire de la province, pour aider les petites entreprises et les entrepreneurs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !