•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les négociations se poursuivent avec les enseignants de l'AEFO et de la FEEO

Une salle de classe vide.

Trois des quatre syndicats d'enseignants en Ontario n'ont toujours pas conclu d'entente de principe avec la province.

Photo : Getty Images/iStock/DONGSEON KIM

Radio-Canada

Alors que les écoles sont fermées jusqu'en avril en Ontario à cause de la COVID-19, les négociations contractuelles continuent entre le gouvernement de Doug Ford et l'Association des enseignants franco-ontariens (AEFO) ainsi qu'avec la Fédération des enseignants des écoles élémentaires anglophones (FEEO).

En revanche, aucun pourparler n'est prévu avec la Fédération des enseignants des écoles secondaires anglophones (FEESO), qui représente aussi des employés de soutien dans les écoles françaises.

La FEESO a toutefois suspendu jusqu'à nouvel ordre tout moyen de pression, que ce soit les grèves tournantes ou la grève du zèle, citant le coronavirus. Nous voulons nous assurer qu'il n'y aura pas d'embûche dans les efforts de nos membres visant à aider les conseils scolaires et le gouvernement à lutter contre la propagation de la COVID-19, a expliqué le président du syndicat, Harvey Bischof.

Le 12 mars dernier, le syndicat des enseignants des écoles catholiques anglaises (OECTA) a annoncé qu'il avait conclu une entente de principe avec la province.

Cet accord avait été conclu après que le gouvernement Ford eut fait volte-face quant à ses intentions d'augmenter la taille des classes et d'imposer des cours en ligne au secondaire.

Néanmoins, les trois autres syndicats d'enseignants de la province n'ont pas encore conclu d'accord avec le gouvernement. Les négociations sont « naturellement au ralenti en ce moment à cause de la semaine de relâche », précise Alexandra Adamo, attachée de presse du ministre de l'Éducation Stephen Lecce.

L'état des négociations

  • AEFO : Pas de pourparlers cette semaine, mais des séances de négociation sont prévues du 23 au 25 mars. Le syndicat n'a pas précisé si les négociations allaient bien.
  • FEEO : Des négociations ont eu lieu le week-end dernier. Ni la province ni le syndicat n'ont voulu en dire plus en raison de l'embargo médiatique adopté par les parties.
  • FEESO : Aucune négociation n'a eu lieu depuis le 3 mars. Aucune nouvelle séance de négociation est prévue. Toutefois, la FEESO a suspendu jusqu'à nouvel ordre toute grève tournante.

Des précautions contre le coronavirus?

Alexandra Adamo, l'attachée de presse du ministre de l'Éducation Stephen Lecce, indique que le gouvernement va suivre les conseils du médecin hygiéniste en chef de la province, le Dr David Williams, quant à une possible solution de rechange à des rencontres en personne pour la suite des négociations.

La porte-parole de l'AEFO Marilyne Guèvremont indique ceci : Nous ne connaissons pas encore de quelles façons la pandémie affectera la tenue des rencontres.

Les conventions collectives des enseignants ontariens sont échues depuis le 31 août.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !