•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pêche au crabe des neiges débutera dans une semaine dans la zone 17

La pêche au crabe des neiges est l'une des plus lucratives au pays.

La pêche au crabe ne sera pas comprise par la COVID-19, selon René Landry, président de l'Association des pêcheurs de crabe de la zone 17.

Photo : Radio-Canada / Maxime Corneau

Radio-Canada

La pêche au crabe des neiges sera lancée le 25 mars dans l’estuaire du Saint-Laurent, avec 23 bateaux qui partiront en mer vers 5 h 00, confirme l’Association des pêcheurs de crabe de la zone 17.

René Landry, président de l'Association des pêcheurs de crabe de la zone 17, indique que la décision a été prise à 9 h 30 mercredi matin.

C’est une année exceptionnelle, tous les ports sont libérés de la glace.

René Landry, président de l'Association des pêcheurs de crabe de la zone 17

Selon René Landry, la glace ne présentera pas un problème cette année puisque les ports en sont libérés. Seuls les secteurs proches de l’île d’Anticosti et de Gaspé-Sud ont un peu de glace, mais sans causer de problèmes pour la pêche, indique-t-il.

La zone 17

La zone 17 s'étend, au large, de Rivière-du-Loup, au Bas-Saint-Laurent, à Rivière-à-Claude, en Gaspésie. Sur la Côte-Nord, les pêcheurs peuvent capturer le crabe entre Tadoussac et Pointe-des-Monts.

Carte qui délimite des zones de pêches au crabe des neiges.

Carte de pêche au crabe des neiges de Pêches et Océans Canada

Photo : Radio-Canada / Site web de Pêches et Océans Canada

Pour le début de la pêche, mon sentiment à moi, c’est que ça va être bien, prévoit René Landry. Mais on va attendre les premiers arrivages au port de Rimouski, ajoute-t-il.

L’année dernière, le quota de pêche avait diminué de 25 %.

René Landry soutient que les prix payés aux usines de transformation seront similaires à ceux de l’année dernière, soit entre 5,50 $ et 6,25 $ la livre. L’Association des pêcheurs de crabe de la zone 17 sera en mesure de dévoiler les prix de manière plus précise autour du 26 mars prochain.

COVID-19 : aucun impact

René Landry ne croit pas que la pandémie de la COVID-19 ainsi que les mesures prises par le gouvernement Legault pour ralentir la propagation du virus auront des impacts sur la pêche au crabe.

M. Legault l’a annoncé lui-même. Du côté alimentaire, il n’y a aucun problème.

René Landry, président de l'Association des pêcheurs de crabe de la zone 17

René Landry dit ne que pour l'instant, rien n'indique que l'exportation des crabes ne sera également compromise par la COVID-19.

L’exportation des crabes, majoritairement vers les États-Unis et l’Asie, représente environ 80 % de la production. Les crabes sont d’abord cuits, puis congelés pour l’exportation par conteneur.

Avec les informations de Xavier Lacroix

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !